Ne pas en parler fait que ça n’existe pas ! 2/2

« On n’attaque pas avec autant de virulence ceux qui ne sont pas dangereux pour nous. Les bouddhistes de France (il y a plusieurs monastères tantriques en France) ne sont jamais attaqués.
Les protestants vivent dans une paix royale.
Et ainsi de suite.
L’islam est favorisé. Les catholiques sont ridiculisés, en but à des campagnes de désinformation; les églises sont profanées. C’est donc qu’ils sont très dangereux pour les ceusses qu’on sait.
Si on lutte contre les ceusses qu’on sait, on devrait automatiquement se demander, effectivement, en quoi l’Église est dangereuse pour eux. »
Françoise M.

Au même titre qu’un ex fumeur est durant de loooongues années un teigneux de première bourre, Michel M., ancien fumeur lui-même et qui se revendique régulièrement de l’athéisme (non prosélyte, toutefois) avec, à la clef, un dogme existentiel qu’il arbore intellectuellement ainsi que dans ses actes au quotidien et qui s’énonce ainsi : « Ni dieu, ni maître », slogan si cher aux anarchistes, hé bien Mich Elm est, malgré ce qui précède, curieux de la chose religieuse.
En l’occurrence et du fait de ses origines franco-françaises, des christianisme et catholicisme (il est baptisé, mais n’a pas demandé à l’être !) dont la culture française est imprégnée.

C’est ainsi qu’il se lance parfois dans des recherches personnelles, notamment lorsqu’il rencontre des expressions comme « Église conciliaire », et dont il a bien pigé qu’elle a perverti l’Église tout court, mais sans en savoir réellement les tenants et aboutissants.
Ce soir, par exemple, il est tombé sur ce blog et sur cette publication (datée du 2 avril 2013, mais dont l’actualité est lisiblement brûlante du fait des profanations multiples dont sont victimes les églises françaises en ce début d’année), un texte particulièrement édifiant quant à la description qu’il fait de l’œuvre de profonde déstabilisation dont est victime l’Église, un travail de sape  » consacré  » depuis Vatican II, mais entamé depuis bien plus belle lurette !

Extrait – « Bergoglio, marionnette du lobby juif [bin oui, désolé pour certains, mais ils sont vraiment partout, ah ! ah ! ah !]
Saint Pie X avait donc parfaitement raison de dire que « les Catholiques libéraux sont les pires ennemis des Catholiques intégraux », car c’est à cause du poison moderniste qu’ils mènent les fidèles à leur perte. Une fois ce constat établi, la solution passera par le retour à la philosophie du « penser droit » de saint Thomas d’Aquin, à la théologie officielle et infaillible de ce grand Docteur angélique et donc aux fondamentaux qui ont fait l’ordre et l’harmonie dans la société française. Sauf que renouer avec le thomisme est aujourd’hui impossible dans le fief conciliaire.

Au contraire, le nouveau « Pape » poursuit, dans la lignée de Vatican II, des Wojtyla et autre Ratzinger, l’oeuvre de destruction programmée par la Synagogue de Satan [4]. Bergoglio reçut, dès son élection, les louanges du Congrès Juif Mondial, du Grand Orient italien et du B’naï B’rith, la secte transalpine déclarant : « Avec François 1er, rien ne sera plus comme avant. C’est un choix de fraternité pour une Eglise du dialogue non contaminée par les logiques et les tentations de pouvoir spirituel ». Comme le prouve le document ci-dessous, l’archevêque Bergoglio fut membre du Rotary Club (il l’est peut-être toujours) qui est affilié à la franc-maçonnerie. Il aurait dû être excommunié, ou tout du moins sanctionné, comme le précise le droit canonique de 1917 [5]. Au lieu de cela, on le retrouve à la tête de l’Eglise romaine après avoir été invité par le B’naï B’rith à donner une conférence dans une cathédrale de Buenos Aires [6] ! Bergoglio a aussi participé à une fête talmudique (Hanukkah) dite « judéo-chrétienne » l’an passé [7]. Il fut par ailleurs impliqué dans l’opération Condor, une série d’assassinats fomentée par la CIA en Argentine dans les années 1970 [8]. Pour couronner le tout, son ordination de prêtre était invalide puisque effectuée avec le nouveau rituel en 1968. »

Perso, ça donne envie à Mich Elm de poursuivre sa quête de la compréhension des forces qui sont en opposition en ce domaine, ainsi que du sens à donner à toussa, dont les implications dans la destruction des sociétés occidentales ne sont pas innocentes lui semble-t-il.

Bonne lecture aux concernés.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Ne pas en parler fait que ça n’existe pas ! 1/2

« 9 églises profanées ou vandalisées en 10 jours : les évêques de France veulent rester discrets pour «éviter les effets de surenchère» ». (http://www.fdesouche.com/1157789-9-eglises-profanees-ou-vandalisees-en-10-jours-les-eveques-de-france-veulent-rester-discrets-pour-eviter-les-effets-de-surenchere)
Ha ! ouais ? Et, pendant ce temps-là, les « judéo-chrétiens » en tartinent des tonnes avec leur antisémitisme de merde ! (https://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-mauvais-acteur-Benjamin-Griveaux-evoque-l-explosion-des-actes-antisemites-53782.html).

Il faut bien au contraire en causer le plus possible car, au même titre que les français ont compris énormément de choses depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, ils doivent aussi se souvenir que le christianisme et le catholicisme font parties intégrantes de leur culture.
Aussi, en dehors des gauchistes attardés et néo gauchistes abrutis qui en sont restés au stade anticlérical comme d’autres en restent au stade anal, les français doivent se réveiller sur ce phénomène qui prend une très sale tournure et défendre ce patrimoine culturel.

Chiche ?

Bonsoir chez vous.

Commentaire lu sous la publication de E&R :
« Il faut les pousser à bout, les faire sortir encore et encore du bois, les rendre encore plus haineux contre la France et ces gaulois réfractaires, encore plus menteurs, encore plus agressifs, afin que cela inonde les consciences. A vrai dire, ils ne nous ont pas encore tout fait, ils leurs restent encore les vraies balles et les attentats pour tuer ce peuple qui ne se soumet plus.
Quand nous en serons là, le peuple pourra à son tour tirer, et c’est à ce moment là seulement que le peuple reprendra le contrôle. Pour l’instant, cette clique est toujours là et elle ne va rien lâcher, nous le savons tous ! »
.

En tant que Gilet jaune, Michel M. est scandalisé de voir qu’une tête de gland pareille, participant au gouvernement de la France, puisse vomir une telle haine des français ! Ce type est une horreur de première, mais il l’emportera avec lui en enfer quand son tour viendra.

Ah ! Ça ira, ça ira, ça ira…

Quant aux évêques de France, ils sont définitivement minables de ne pas monter au créneau.
Le « gauchisme conciliaire » dans lequel ils baignent les rend d’une lâcheté insupportable.
Honte à eux.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

D’un Facebook ultra vérolé à un VK ultra russité, Michel M. a du mal à faire vivre son blog, palsambleu !

Ses derniers billets sur VK (https://vk.com/michelm60)

Puanteur étatique qui rend (de plus en plus) fous certains français qui ne comprennent pas qu’être patriote fasse d’eux des cibles mouvantes des forces du désordre du clan Macron

Extrait –  » Je vais te dire, Castaner, depuis que je suis la politique, j’en ai vu, des salopards passer au ministère de l’Intérieur. Et un paquet de tocards. Joxe était une pourriture, capable de monter l’affaire de Carpentras, pour discréditer le FN. Daniel Vaillant, qui tolérait les prières musulmanes dans son arrondissement, un tocard, un bon à rien, qui n’avait pas les épaules pour le poste. Nicolas Sarkozy avait de la gueule, et des bons discours, mais il n’a jamais passé le karcher qu’il avait promis. Alliot-Marie interdisait aux policiers de poursuivre les racailles s’il y avait un risque d’embrasement.
[…]
Mais dans l’ignominie, tu les dépasses tous, Castaner. Jamais un ministre de l’Intérieur ne s’est comporté comme toi avec les Gilets jaunes. Je n’insisterai pas sur tes insultes récurrentes et tes provocations hebdomadaires, ni sur la manière grotesque, dénoncée par le syndicat France Police, avec laquelle tu minimises les chiffres des manifestants, semaine après semaine, depuis bientôt trois mois. Ce que je ne te pardonnerai jamais, et des millions de Français avec moi, c’est la boucherie dont tu te rends coupable toutes les semaines avec des Français. Jamais les racailles, ni les casseurs gauchistes, que tu as protégés tout au long de ces événements, pour salir le mouvement, n’ont subi la moindre violence de la part de tes policiers. « 

Ça fait du bien à lire par où ça passe !

https://ripostelaique.com/encore-un-francais-mutile-castaner-jattends-la-revolution-et-ton-proces.html

Encore un Français mutilé : Castaner, j’attends la Révolution, et ton procès…ripostelaique.com

Baisse confirmée de la natalité (pour la quatrième année consécutive) en France.

Extrait – « La politique familiale remise en cause : C’est sous la présidence Hollande que la politique démographique « nataliste », c’est-à-dire d’aide et d’accompagnement des familles est remise en cause de manière drastique. Or ces politiques familiales déterminent le comportement des familles : « Depuis des années, dénoncent les associations familiales, les politiques publiques en faveur des parents n’ont cessé de se dégrader. « Les familles ont subi à la fois des réductions de leurs prestations monétaires (prestations d’accueil du jeune enfant, indemnisation du congé parental, allocations familiales…), des hausses fiscales (augmentation de la TVA, dégradation du quotient familial de l’impôt sur le revenu…) et des augmentations de tarifs pour l’accès aux services locaux (cantines, transports scolaires, accueil périscolaire…), énumère l’UNAF.

La chute des Naissances : C’est sans doute le facteur le plus inquiétant pour l’avenir du Pays, notamment au vu de la chute des naissances enregistrées (graphique). Comme une fois de plus, un graphique ne signifie rien, si on n’y rajoute pas des éléments de connaissance socio-économique et c’est là que l’articulation entre naissances, désirs d’enfants et réalité socio-économique se conjuguent pour déboucher soit sur une évolution favorable de la natalité, soit sur une crise de natalité. »

Seulement voilà, cet article provenant d’un site clairement  » de gauche  » même si l’auteur énumère clairement les cause de cette tendance dorénavant lourde, il évite d’envisager que cet ensemble de causes (très bien analysées) puisse être concerté…
C’est à dire qu’une fois :
– qu’on a lu toussa et que l’on est suffisamment déniaisé suite à de loooongues années de pratique de la réinformation lors desquelles on y a croisé, notamment, cette théorie du complot nommé  » Le Grand remplacement « ,
– que l’on sait de quoi sont capables les politiciens, c’est à dire ces personnes particulièrement cyniques car dénuées (plus que jamais ?) de toute conviction (mais d’un appétit (plus que jamais ?) affirmé pour le pognon),
hé bien une fois qu’on a toussa en tête, l’idée selon laquelle ce sont des conditions optimales pour aider à la mise en place de ce remplacement de population* peut devenir vraiment très, très pertinente, n’est-ce pas ?
Mais bon, Mich Elm fait preuve d’un très mauvais état d’esprit, et ses propos sont juste dignes de ceux d’un horrible fasciiiste, pour sûr !

https://www.legrandsoir.info/derriere-la-demographie-le-desespoir-social-ii-besoin-de-rupture.html

* Avec l’aide d’un pacte de Marrakech aux petits oignons à la clef.

Pfouuuu !
Voici un des textes que Mich Elm (libre penseur donc athée) considère comme édifiants (c’est son avis !) tant ce qui est y écrit donne à réfléchir sur le sens de la vie, celui de la civilisation humaine et toussa.

Extrait –  » Ainsi, un Russe du XIIIème siècle a dit que Dieu était dans la vérité et un autre Russe du XXème siècle a dit que la force était dans la vérité. Et tous deux faisaient face à la menace de l’Occident lorsqu’ils ont fait leurs déclarations ; sept siècles plus tard, et si peu de choses ont changé… étonnant, non ?
Si vous me le demandiez, je dirais que ce n’est pas une coïncidence.

J’entends déjà la réponse des lobotomisés du matérialisme occidental qui diront sans doute quelque chose dans le sens de « Oh s’il te plaît ! ne nous sers plus cette propagande sur la Sainte Russie ! Un rapide coup d’œil sur l’histoire de la Russie montre immédiatement que la Russie n’a jamais été aussi sainte que ça, et qu’en réalité, on trouve des niveaux incroyables de maux, de dépravation, de corruption et même de sadisme pathologique tout au long de sa longue et sanglante histoire, ainsi qu’à notre époque ! ».

Et je ne peux que reconnaître que cette affirmation contient, hélas, beaucoup de vérité. Et il y a encore beaucoup de maux, de pathologie et de corruption dans la Russie d’aujourd’hui, je n’ai aucun argument ici contre ça !

Mais il y a aussi beaucoup de choses qui manquent à cette déclaration.

Tout d’abord, juste à côté d’un degré incroyable de mal et de dépravation, l’histoire de la Russie regorge de cas non moins étonnants de vraie sainteté, allant de saint Boris à saint Gleb, en passant par des millions de saints et de nouveaux martyrs et confesseurs du XXème siècle.
Mais ce n’est même pas le problème principal ici. Le problème principal est que le concept de Sainte Russie n’est pas principalement descriptif, mais prescriptif. C’est un appel, un idéal, le Noûs, « l’esprit, l’intellect, la raison », quelque chose que les gens modernes, avec le consumérisme brutal et le matérialisme en général, ne peuvent tout simplement pas comprendre ou même imaginer, mais qui a inspiré de nombreuses générations pendant plus de 1000 ans d’histoire russe à vivre une vie peut-être encore dans le monde, mais pas « de ce monde » (Jean 15:19) ! « 

Les texte qui font référence à la spiritualité (qui a été gommée par des décennies d’anglosionisme forcené en Occident, ce mode de vie éminemment basé sur la possession matérielle comme négation imposée à un autre, qui englobait l’expérience spirituelle celui-là (horrible christianiiiisme !)) résonnent toujours profondément en Mich Elm (qui, il le rappelle, use et abuse de cette 3ème personne afin de parodier ces autres, tous ces autres qui se gargarisent de leur reflet devant leurs photos de vacances, tant ils pleurnichent le reste du temps du fait de leur morne existence (archétypes : adeptes de Facebook et cie)).
Avec de tels textes, il tente de comprendre ce désir d’une croyance en un au-delà, quand le présent a / devrait tout avoir pour satisfaire celui qui le vit (à coup d’expériences, cette addition d’échecs et de réussites).
À cette condition, toutefois, d’accepter les conditions de sa propre existence. Qui n’est remplie, in fine, que de ce qu’on s’est donné les moyens d’obtenir afin qu’elle soit la meilleure possible. Cela, par un travail sur soi réalisé tout au long de celle-ci, et non pas par une soumission, par une servitude volontaire à des dogmes sociétaux contraires à notre liberté de penser !
Et merdalors.

http://lesakerfrancophone.fr/la-russie-israel-et-les-valeurs-de-la-civilisation-occidentale-ou-est-la-verite



www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF