AGM, émérite narrateur d’un monde passé

Il fallait bien changer la photo d’accueil du blog afin qu’Adrien G-M. reprenne une peu de couleur, du souffle et du sérieux : voilà qui est fait. Aussitôt ce n’est plus le même personnage devant lequel on se trouve, palsambleu non alors ! C’est désormais à un véritable conteur auquel eut à faire Michel M., en ce mercredi midi. Mille et unes anecdotes sur des fieffés hommes politiques de la IVème Réupublique, enfin, à ceux se réclamant du radicalisme (pour ceux qui n’ont pas de connaissance en la matière, cela signifie qu’ils sont très meubles et conciliants, et surtout pas rigoureux et intransigeants : des mystères des mots et du glissement de leur sens) lui furent alors narrées, toutes plus savoureuses les unes que les autres.

En fait, M. AGM est journaliste de profession (et un tas d’autres choses), ce qui lui a permis de rencontrer un bon nombre d’individus du monde politique qui barbotaient plus ou moins dans la mare aux canards. Si Michel M. était littérateur, il deviendrait bien le secrétaire particulier de ce gars-là afin de récolter toutes ces histoires des temps passés lors desquels les hommes politiques, à défaut d’avoir des convictions, possédaient au moins le sens de l’Etat (lorsque Michel M. lui fit cette remarque, AGM répondit illico :  » Tu n’as pas fait Sciences Po et pourtant tu as tout compris « , ce qui a bien évidemment flatté l’auteur de ces lignes venant de la part d’un sacré bourlingueur du monde politique).

Michel M. étant attendu pour un petit-déjeuner (re)constituant, il cesse sa narration. Mais c’est à suivre, comme toujours.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF