En 2013, rien ne sera acquis non plus

2013_01_Lucidité,-toujours

Michel M. garde le cap : quand bien même sa pilosité blanchit sous le joug des vicissitudes existentialistes d’une vie au quotidien, l’homme garde les yeux rivés à l’horizon de son humble quête du dépassement de sa jouissance d’être. Il a bien évidemment toujours conscience de la chance qui est sienne d’avoir trouvé écrin à sa plume en la personne d’Elena A., alors même qu’il était convaincu d’en avoir fini avec les représentantes du sexe féminin, qui étaient parvenues à l’ennuyer aussi assurément qu’une soirée devant sa télé (et quel que soit le jour de la soirée en question) au bout de quinze minutes de proximité, tant la vie à deux avait détruit en lui tout désir envers elle : en effet, c’est terrible à lire pour sur, une telle déception alors à vivre, hein…

Mais c’est de l’histoire ancienne désormais : Michel M. a trouvé l’équilibre durable (jusqu’à ce que mort s’en suive) avec cette relation épisodique lors de laquelle le chacun chez soi est mis en exergue à l’encontre du chacun pour soi qui est de plus en plus appliqué par autrui. Youpie pour l’auteur.

Pour en revenir au titre de ce mini billet, le combat continue en 2013 : un combat non pas contre la gent féminine (quelle vanité de reprocher à autrui ses propres insuffisances, pardi) mais bel et bien une guerre contre le consentement, contre le moutonnisme, contre ceux qui l’imposent et contre ceux qui le subissent, les uns n’existant pas sans les autres et les uns et les autres étant cautions agissantes d’une civilisation basée sur le paraitre, la possession et le cynisme.

CQFD.

BoNnE AnNéE ChEz NoUS, là-dedans.

Michel M. et sa très soutenable jouissance d’être,

2013_01_Jouissance_d_etre

tels qu’en eux-mêmes.

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF