Seconde carte postale saisonnière

2013_03_Les_Karellis_La_Carte_postale_3

Les journées se suivent mais point ne se ressemblent : d’une égérie presque nue, Michel M. est passée à une muse fort velue, et cela en l’espace de cinq journées à la montagne, qui auront été pour l’auteur d’une remarquable (et même unique depuis qu’il fréquente quasi annuellement les blanchies cimes du massif alpin) sobriété en ce qui concerne la pratique du ski puisque ce jeudi était la dernière chance pour lui de se lancer du haut des pistes afin de « rentabiliser » ce séjour. Mais, d’une part, la rentabilité en la matière est essentiellement constituée du plaisir de résider durant une semaine en des paysages quasi féériques (toujours aussi morbides pour sa brune muse, comme précedemment expliqué) plutôt que de se taper ses huit heures de ski quotidien (et après on s’étonnera qu’il y ait autant de brisures d’os, pfflll) et, d’autre part, le temps a considérablement mué, comme en témoigne le cliché ci-dessus et iceux-ci-dessous.

2013_03_Les_Karellis_La_Carte_postale_4

2013_03_Les_Karellis_La_Carte_postale_5

De la poudreuse de première qualité accompagnée d’une douce bise à l’idoine température de -11°,  mesurée le matin à 9 heures : de quoi en faire fuir plus d’un, pour sûr, mais pas Michel M. et Elena A., ces deux véritables aventuriers des temps modernes.

Bref : le séjour s’achève donc ce jeudi dans des conditions hivernales extrêmes (mais à la montagne, c’est pas comme sur l’A1 : on y est habitué, et ceux qui viennent là pour une semaine de congés savent que cela se produit, donc s’y attendent et s’habillent en conséquence). La seule inconnue pour vendredi après déjeuner réside en l’espérance que l’automobile de l’auteur, autrefois appelée SARmobile, démarrera quand sera venu le temps de son intervention dans l’action narrée.

C’est donc un billet à suivre, sans compter que quelques clichés de Genève seront exposés ci-dedans d’ici peu, outre le billet promis des retrouvailles entre François B. et Michel M., mais de ce côté-ci, il manque encore un élément afin qu’icelles soient dument racontées.

Youpie.

PDF24    Envoyer l'article en PDF