Agéèmisme, le retour (pour le pire ET pour le meilleur) : épilogue

Les émules michèlémiennes avaient laissé les protagonistes de la commémoration du 25ème anniversaire de la mort du Président (et maître à penser d’Adrien G-M.) Edgar Faure sur le trottoir. Enfin, qui prenaient congé les uns des autres devant la galerie du 55 rue de Bellechasse en ce froid samedi 30 mars 2013.

Rien de telle qu’une petite marche afin de digérer le canard laqué à la pékinoise dégusté dans le restaurant « Le Pékin de Grenelle ». Ironie du hasard, Elena A. et Michel M. se trouvent bientôt devant un bâtiment que l’ex russe (car naturalisée française depuis plus de dix années) mais toujours brune mie de l’auteur n’avait encore jamais vu, elle qui pourtant connait Paris, la France et son histoire bien mieux que son amoureux celle de la Russie (et que celle de son propre pays, c’est une véritable honte) : la Pagode.

2013_03_AGM_EF_24

Sis dans un quartier huppé de la capitale (le VIIème arrondissement en l’occurrence), ce cinéma de quartier bénéficie d’un joli petit jardin dans lequel il ferait bon s’installer si la température n’était pas si proche du zéro degré centigrade en cette fin de journée. Ce qui n’empêche toutefois pas les deux transis de faire quelques photographies bien léchées…

http://michelm.fr/wp-content/uploads/2013/04/2013_03_AGM_EF_25.jpg

http://michelm.fr/wp-content/uploads/2013/04/2013_03_AGM_EF_26.jpg

C’est très joli, n’est-il pas ?

Mais la route est encore longue jusqu’à Fontenay aux Roses, et il faut que tous deux prennent le métropolitain afin d’y parvenir : la station Saint-François Xavier leur tend sa bouche à une centaine de mètres de là. Ils s’y engouffrent, tels deux morceaux de bidoche dans la gueule d’un troll géant.

 Le périple : témoignage (extrait).

2013_03_AGM_EF_27

2013_03_AGM_EF_28

Ca peut être aussi simple que cela, la vie.

 

PDF24 Tools    Envoyer l'article en PDF