AGM ou l’éternel taudis… Heu retour *

Si malédiction à un sens, Adrien G-M. en est l’impasse. Mais, avant de poursuivre, Michel M. laisse ses émules envisager l’horreur dans toute sa picturale splendeur

2013_05_AGM_l_eternel_retour

Ni plus, ni moinsss.

Voici donc l’état dans lequel le retord vieux cochon a, une fois de plus (et pour le coup, le retour vers un bien pénible mois d’octobre 2012 est pour le moins brutal) laissé le bureau (!!!) de son hôte diurne, Michel M., en ce début d’après-midi d’un jeudi 30 mai, avant-dernière journée d’un mois pré-estival parmi les pires dont se souvienne l’auteur, c’est à dire une fois de plus noyé sous les cordes car, et comme on le disait au siècle dernier, il a flotté tout l’après-midi comme vache qui pisse, à Paris.

Aussi, à médiocre météorologie, capharnaümiste bureau : grand merci, M. Adrien Grandmesnil-Marulier de replonger (c’est le mot) Michel M. dans ce taudis. L’auteur écrit in extenso à dessein le patronyme du susdit, tant cette pénultième goutte de vase qui fait déborder l’eau mérite que ce cliché s’expose devant les yeux des spectatrices et teurs lors de la recherche qu’ils ne manqueront pas de lancer en saisissant ce nom, puis en sélectionnant « images », et « moyennes » comme outil de recherche :

2013_05_Google_AGM

Pas moins de vingt-trois images sur trente six proviennent du blog : il ne tient qu’aux émules michèlémiennes que ce nombre ne s’accentue à coup de visites réitérées sur Michel M. (avec ou majuscules, tout fonctionne quand on désire rencontrer l’auteur sur le net, même pas peur), afin que l’universalité extra-humaniste du monde tout entier soit informée des exactions que cet immature vieillard commet à l’encontre de l’auteur dont la misanthropie est mise à rude épreuve. A tel point, d’ailleurs, que de misanthropie il ne lui est même plus possible de se vanter au vu de ce qui précède, palsambleu, merdalors.

Que faire, ceci étant ?

Il faut ajouter à cela, en outre et bien qu’en aucun cas l’incident en cours n’en soit atténué puisque chaque sentiment appartient à l’instant où et quand il est vécu, qu’à compter du vendredi 7 juin au matin (accessoirement date de l’anniversaire de Michel M.), Elena A., Kévin M. et son géniteur de père, partiront tous trois en direction du Mont-Saint-Michel, accompagnés d’Adrien A-G. et de sa toute nouvelle assistante, Bénérice ?. soldate de l’Armée du Salut au demeurant. Le séjour devrait valoir son pesant de cacahuètes, bien que la feuille de route ne soit toujours pas fixée, agéèmisme oblige…

* « Durutti Column » atténue l’irascibilité en cours : il en a de la chance l’AGM…
fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF