Oh ! Le beau TMF* que voici

Les 41,62 visites distinctes en susss du mois dernier consacrent à jamais le succès universellement mondial de Michel M. et de ses existentielles élucubrations, car le TMF de de juin 2013 qui vient tout juste de se terminer (il y 8 heures et treize minutes exactement au moment de la rédaction de ce mot-ci (mot-ci)) s’élève à 211,20 visiteurs par jour.

Stats_06_2013

Consécration, certes, mais toujours aucun commentaire déposé par ces « visiteurs » : le doute est encore bel et bien permis quant à la réalité charnelle de ces passagers du blog, car contrairement aux êtres humains qui doivent impérativement marquer leur territoire où qu’ils aillent afin de (se) prouver qu’ils existent, les artefacts numériques de femmes et d’hommes (les « bots », donc) ne laissent jamais de message. En revanche, le nombre d’inscrits (visiteurs), lui, est comme un flot constant, telles des épaves qui s’échoueraient sur une plage immaculée de sable blanc, façon ile de Porquerolles (face continent), donnant à voir un triste spectacle de souillure dans un serein tableau au pouvoir ô combien apaisant pour l’âme.

2013_07_utilisateurs

Pour le coup, l’auteur est assuré qu’il ne s’agit que de robots, vu les identités totalement absconses qu’iceux laissent, ainsi que le nom des boîte aux lettres associées : qu’importe, Michel M. fait régulièrement le ménage de la rubrique.

A noter un sévère incident de parcours pour la journée du 18 juin (un appel qui aurait détourné l’attention des émules michèlémiennes ?) : avec son minable 68 visites engrangées ce jour,  cette panne a sans conteste empêché le TMF d’être encore plus vaillant.

Bémol à cet enthousiasme feint (car en effet, l’auteur ne se laisse plus aller depuis belle lurette à ces sentiments irrationnels que sont l’excitation, l’espérance d’un monde meilleur et autres parasites sensibleries qui nuisent à la bonne assimilation au quotidien de son existentielle vie) de cette puissante poussée de visiteurs : Michel M. ne voit pas bien comment il pourrait maintenir une telle foule en émoi (ou même, simplement attirer son attention) durablement, du fait de l’absence de notables évènements prévus dans le mois qui vient, voire les semaines suivantes, pardi !

Qu’importe, une vie digne de cette appellation apporte au jour le jour son lot de petits riens, sans qu’iceux ne doivent nécessairement figurer dans le blog, ne serait-ce que par ce blog n’est qu’une extension, façon passe-temps, de la michèlémienne existence de son animateur, en aucun façon sa raison d’être (à Michel M.).

Post scrotum ainsi qu’addendum. Le périple en Belgique est imminent, puisqu’il débutera en réalité dès ce vendredi soir, qui verra l’unification des trois M. dans l’appartement parisien du géniteur de ses deux fils, Guillaume & Kévin M. Le reportage qui s’en suivra sera au moins truffés de photographies, à défaut d’une narration circonstanciée (l’envie d’écrire ne se fait pas toujours sentir…).

A suivre.

 

* Taux Moyen de Fréquentation
   Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire