Oubli : les cafards qui se radinent

2013_09_Cafards

Michel M. a bien entendu flouté l’adresse d’intervention (la sienne en l’occurrence), ceci dans le simple souci de ne pas se retrouver, telle une vedette internationale, contraint de porter chapeau, moustache ou tout autre subterfuge à la ramasse afin de pouvoir évoluer tranquillos dans son quartier, à la manière de ceci :

signature-mm-incognito

Ah mais oui, il s’agit bel et bien de Michel M., ici déguisé en inspecteur d’Interpol, époque Sectis adorem rectum, alors qu’avait été lancé un avis de recherche à l’encontre du gang des asiats…

2013_09_SAR_Gang_des_asiats

L’auteur a déjà rencontré trois de ces bestioles (les cafards) depuis une petite année dans son chez lui, à chaque fois écrasée. Pas de quoi partir en vrille pour autant, comme le font néanmoins beaucoup de représentantes du sexe féminin (notamment) avec moult horribles grimaces à la clef, ce qui ne manque pas de laisser pour le moins rempli de perplexitude l’auteur*, car la même irrationalité apparait itou chez les mêmes à la vue d’une mignonne petite souris de rien du tout… Enfin bon, en ce qui le concerne, lorsqu’il aperçut cet affichage, il en fut ravi car il se voyait malgré tout assez mal se contenter de constater le mal progresser, jusqu’à devoir en référer auprès de sa concierge ou de son bailleur.

Ce lundi correspondant en outre au départ vers la Grèce et ses iles, il serait aisé d’y voir une signification bien plus lourde de sens qu’une simple désinsectisation, n’est-ce pas ? Façon Michel M. quittant définitivement les lieux puisque ne revenant jamais de son périple là-bas…

Ce retour sera donc à suivre de près, palsambleu.

* Du fait que ces véloces insectes habitent de préférence dans les pièces humides des habitations (c’est spécifié sur le papier), il n’est pas exclus que les représentantes de sexe féminin puissent se sentir violées dans leur intimité par ces intrus, observateurs à mandibules et carapace qui, en outre, se repaissent des miasmes corporels, cellules mortes et autres squams…
PDF24    Envoyer l'article en PDF