De la pluie comme s’il en flottait et un TMF écourté

2013_11_1er

Le 1er novembre est un jour maussade. C’est comme ça année après année, et ça durera très probablement encore des années ainsi jusqu’à la mort de l’auteur, c’est probable. A moins que le réchauffement climatique toujours aussi putatif (car c’est à n’y rien comprendre, alors que les hivers sont à nouveaux rigoureux, neigeux, et que le prochain pourrait être le plus froid de puis cent ans) ne devienne réalité durable. Qu’importe, ce vendredi, il faisait un vrai de temps chrysanthème, pardi ! Manquait juste un peu de fraîcheur pour être vraiment parfait. Qu’importe bis : aussi bien Elena A. (sa mère est morte en Ouzbékistan en 1988) que Michel M. (père décédé en 1977, mère en 2001) n’ont rien à faire dans un cimetière un jour de Toussaint, pardi !

Et ils ont de bonnes raisons pour cela : Tachkent c’est pas la porte d’à côté (et puis Elena A. n’est pas véritablement en odeur de sainteté là-bas, puisque réfugiée politique) ; en ce qui concerne l’auteur, la concession de son père, sise du côté de l’Isle-Adam est sans doute rendue à la collectivité depuis 2007, faute de renouvellement de la part de la fratrie (enfin, Michel M. n’a toujours pas été informée d’un éventuel prolongement d’icelle) et pour ce qu’il en est de sa mère, ses cendres ont été éhontément exigées par sa soeur aînée qui a tenu à les foutre dans son caveau, à Eygalière ! Autant écrire que si cela se passait en 2013, Michel M. dirait à sa vieille tante d’aller se faire voir, non mais des fois, HE !

Ainsi donc en ce vendredi 1er novembre 2013, il a fait un temps de chien (et ça continue à cette heure, 22h18) mais l’auteur s’en tamponne le coquillard car en dehors de l’ultime sortie du chien qui fume,

2013_09_Ripley_qui_fume

cette bonne vieille Ripley qui tient décidément bien la route (mais ne supporte pas trop la pluie, comme quoi les expressions familières ne sont parfois que du pipeau), il n’est plus question de mettre le nez dehors.

De quoi Michel M. peut-il bien causer désormais dans ce billet ? Les émules michèlémiennes n’ont pas une petite idée, mmhm ?

Hé bien du TMF du moi qui vent de se terminer, pardi ! Il est là, tout beau tout chaud mais hélas, une fois de plus, il a été victime d’un sacrément gros plantage de la part de l’hébergeur OVH qui s’est excusé auprès de l’auteur, suite à un courrier envoyé par l’auteur, dont voici la teneur :

Stats2013_10_reclamation

puis la teneur du lien indiqué :

Stats2013_10_reclamation2

Pas de bol, le domaine Michelm.fr est impacté : il est dorénavant acquis que les statistiques du mois d’octobre se réduisent à 14 jours. Malgré cela, le TMF est parfaitement honorable (et exempt de stupéfiantes facéties vues en septembre),

Stats2013_10

puisqu’il est de de 288,42 visiteurs par jour. En mettant de côté l’hurluberlu mois de septembre (sans doute les prémices de la méga panne d’octobre), les TMF de juillet et d’août étaient respectivement de 256,26 et 244,06 visiteurs/jour.

Michel M. reconnait volontiers qu’il est un tantinet impatient de faire le constat d’une confirmation, d’une augmentation ou d’une désertion de la fréquentation de son blog, dès que « les filers de stats Urchin6 » seront opérationnels bien entendu.

A suivre…

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF