54 piges aux Sables d’Olonne pour un lundi de Pentecôte

Et que croient donc les émules michèlèmiennes qu’il advint ?

201406_Ré10

Afin de se protéger du soleil (car la vieille à l’île de ré, il lui en cuisit un tantinet sur la couenne au Michel M.), icelui s’abrita sous son polo. Mais c’était sans compter sur l’irrépressible désir de connaitre le fonctionnement de son tout nouvel appareil photo numérique à Elena A.

En effet, car cela devait de toute manière se produire un jour, à force de ne pas l’utiliser au profit de son téléphotophone, l’auteur donna à sa brune mie, en ce samedi 7 juin 2014 et jour de ses cinquante quatre années d’existence (à Michel M., pas à sa brune mie), son fameux Nikon P7000, tant l’APN que sa compagne avait en sa possession (un Sony rouge métallique) est devenu branlant (à force de chutes et autre intensif usage) se montre régulièrement apte à s’enfiler en totalité le mode d’emploi d’un appareil quelqu’il soit (les russes, leurs études d’ingénierie et tout ça, sans doute).

Et c’est ainsi qu’elle utilisa son bonhomme comme sujet d’étude afin de parfaire son apprentissage de l’engin. En aucun cas Michel M. ne posa, le pauvre ne demandant qu’à pouvoir lire son magazine tranquillistement, pendant que sa brune mie serait aller se baigner. Ce qu’elle fit, certes, mais pas que, donc.

Autre soir tard, autre grondement dans les nuées noires : orages sur Fontenay-aux-Roses ce lundi à 0h55. Il est temps de se mettre au lit car demain / tout à l’heure, c’est le retour du dur labeur.

L’ingénue et son bourreau, Elena A. & Michel M.

201406_Ré11

enfin est-ce tout du moins l’idée que les émules michèlèmiennes pourraient avoir à l’esprit en regardant ce cliché, mais ce n’est pas vrai du tout, bien évidemment.

Et Youpi, quoi qu’il en soit.

À suivre.

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF