Un monde dépeuplé ? Certainement pas en ce qui concerne l’environnement michèlèmien

Stats2014_07

Tout d’abord, avec l’affichage du TMF du mois de juillet (bon sang, le temps s’accélère ou c’est Michel M. qui ralentit ?!!) qui, avec son 255,03 visites uniques par jour annonce 12, 56 lectrices, teurs et / ou bots en susss, alors que, comme l’avait à tort pressenti l’auteur, ce premier mois de franche estivalerie aurait du voir s’incurver l’asymptotiquement exponentielle courbe du Taux Moyen de Fréquentation (TMF) du blog. Hé ben nan, raté. Qui plus est en tombant sur ces deux pointes absolument inouïes vues pour les journées des 10 et 11 juillet, avec respectivement 446 puis 400 visiteuses et teurs : les voies du fréquentatisme sont aussi impénétrables que l' »aveuglement » de certains maîtres du monde qui sont en train de mener l’humanité en des extrémités qui la feraient bien basculer dans l’oubli des astres et des cieux, s’ils n’y prennent pas gare.

Enfin bon, l’important dans une telle finitude, c’est qu’icelle soit rapide, style-genre et façon Arme de Destruction Massive (ADM en langage guerrier). Une bonne vieille bombe H serait idoine selon le choix de l’auteur. Manque de bol, la tournure que prennent les choses à l’heure actuelle donne plutôt à penser à un truc bien crade, genre retombées et mort lente dans d’atroces souffrances. Ah ! Ah ! Ah ! Quelle histoire !

201408_Sur_la_route_de_Fontenay

Autre preuve d’une absence totale de dépeuplement dans l’existentielle vie de Michel M., cette resplendissante photo de famille. Enfin, de famille elénaesque s’entend. Mais du côté de celle de l’auteur, les visites de son cadet ne s’espacent aucunement, même si la période des examens (première année en alternance terminée, résultats en septembre) a un chouïa freiné leur fréquence : les mardisme et jeudisme devraient reprendre de plus belle, dès la rentrée.

Où en sera le bidon de l’auteur à ce moment ?
Le pli sera-t-il tellement bien pris que la mousse se tarira ?
Ce serait a priori bien dommage, mais du moment que ces choses se font avec sérénité (y compris une certaine forme d’abstinence, pourquoi pas?), le plaisir sera au rendez-vous. Et ce plaisir, c’est ce qui peut arriver de mieux dans l’existence, car il signifie que l’on sait ce que l’on veut et qu’on se donne les moyens d’y parvenir.

La famille d' »adoption » de Michel M.,

201408_Sur_la_route_de_Fontenay2

Gala, Oleg et Elena A.,
un environnemental peuplement de toute première qualité.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF