S’il n’en reste qu’un, ce sera Michel M.

201408_Tete_de

En ces temps hautement troublant de bruit de bombes à l’Est de l’Europe sans que n’en causent plus que cela les médias institutionnels, européens d’une manière général et franco-Français en particulier puisque les uns et les autres sont quasi exclusivement focalisés sur la sempiternelle guerre Israélo-palestinienne (qui date quand même de quelques décennies sans qu’elle n’ait eu de réel impact sur la marche du monde), des gens qui sont au pouvoir en Ukraine (et qui sont en accord avec les valeurs de l’Union européenne comme on peut le voir ici), balancent des bombes de plus en plus grosses sur des villes aussi peuplées que Lyon – Lougansk (475 000 – 427 600) et Marseille – Donesk (851 000 habitants – 953 00o). Il est semble ainsi bien curieux à l’auteur de constater que ce conflit, qui met face à face les États-Unis d’Amérique et la Russie dans un paroxysme sans cesse croissant (est-ce d’ailleurs possible, un paroxysme croissant ?), une tension jamais vue  les pires moment de la guerre froide et, notamment, ceux de la fameuse affaire des missiles soviétiques à Cuba, ne trouve guère d’écho dans les salles de rédaction desdits médias.

Mais cela n’a pas beaucoup d’importance en fin de compte puisque d’une part, Michel M. s’informe sur des sites alternatifs (liste non exhaustive sise en fin de billet) afin d’en avoir le cœur net, et parce que, d’autre part, quand bien même s’informe-t-il par des biais détournés et qui, en gros, sont ceux-là mêmes qui sont consultés par l’immense majorité des internautes qui souhaitent en savoir un peu plus sur les crises de ce monde mal barré, cela ne veut pas dire pour autant qu’il faille se mettre martel en tête : ce sont tout de même des affaires qui se situent à quelques millions d’Euros au-dessus de ses moyens d’intervention, à l’auteur, palsambleu ! Aussi, même s’il se lance régulièrement dans des discours prosélytes à l’endroit de ses copains de cafétéria – restaurant et autres collègues de travail, il n’est pas question que cette connaissance, qui pourrait être angoissante pour bien de ses contemporains (mais cela n’arrive pas, puisque ils sont tous focalisés sur le Moyen-Orient comme autant d’autruches la tête plantée dans le sable) lui fiche le moral en l’air.

C’est bien pourquoi il arbore ci-dessus une aussi parfaite tête de crétin qui pourrait bien signifier : « Après moi le Déluge, nom d’une arche ! ». Ce billet n’a donc d’autre but que de préciser (ou de le rappeler pour ses émules les plus assidues) que cet endroit n’en est en aucun cas un dédié aux affaires sérieuses de ce monde, les seules affaires sérieuses en l’occurrence étant celles qui permettent à Michel M. de voyager avec sa brune mie, de discuter avec ses amis et de rédiger ses çonneries, le tout en gardant toutefois à l’esprit que rien de cela ne durera, qu’il faut donc privilégier l’instant présent tout en n’étant pas dupe de son éphémérité.

BoNjOuR ChEz VoUs !

* Ddefensa.orgles-crises.frThe vineyardsaker.frAgoravox.frLa Voix de la Russie

PDF24 Tools    Envoyer l'article en PDF