Prochains périples michèlémiens : saut de puce puis pas de géant

Outre le troisième anniversaire commémoratif (ou commémoration anniversarienne) de ce mois de décembre dont la destination est cachée à sa brune mie Elena A. par Michel M. (histoire de faire son intéressant, quoi), il vient de se mettre en place (billets achetés hier soir par la belle) un voyage un peu plus sérieux, tout du moins quant à ses distance et durée. Icelui se fera en compagnie de deux personnes déjà ici-même rencontrées à trois occasions (par les plus assidues parmi les contemplatives et tifs (c’est pas mal comme terme, en remplacement d’ « émule », mmhm ?) du blog), c’est à dire Svetlana et Oleg A.

2013_Vincennes06…ci-dessus en train de boire une tasse de Baileys chaud afin de se donner du cœur au ventre, juste avant de s’en aller visiter le château de Vincennes, une visite dont l’auteur se souvient avec moult frissons tant il gelait à fendre pierre ce jour-là (un dimanche du mois de février 2013) ! Pour la petite histoire, la première rencontre date de juillet 2012 dans la banlieue moscovite, alors que Michel M. était (enfin) confronté à l' »âme slave » dans son entièreté ; la seconde se fit en Grèce, lors d’un séjour de deux semaines (dont quatre jours et nuits vécus sur un voilier), en octobre de la même année et pour la troisième, donc, cela se fit en France comme indiqué précédemment, et pour quatre bien courtes journées.

C’est donc avec Oleg & Sveta  A. en fieffés guides (car ils connaissent déjà l’un et l’autre la contrée) qui va alors être découverte par Elena A. et Michel M., c’est à dire le Sri Lanka (avec peut-être même en compagnie de l’ami Genia, qui sait ?), visible ci-dessous avec

201411_GeniaMichel M. (et Oleg A. dans l’automobile de location, Elena A. quant à elle se trouvant derrière l’appareil photo), alors qu’il se promenaient tous les quatre sur l’une des deux iles grecques qu’ils accostèrent avec leur beau bateau. Avisss aux amatrices et teurs : le vol est à un prix incroyablement raisonnable en ce moment ! Soit neuf cent soixante dix-huit Euros et cinquante six cents pour les deux vols aller-retour Paris-CdG – Colombo / Colombo – Paris-CdG, avec une escale à Doha (capitale du Qatar) de deux heures quinze à l’aller et d’une heure cinquante au retour, pour un vol aller total de 13h50, et de 13h45 pour celui du retour (tout plein de détails ainsi exposés donne de l’épaisseur à tout billet).

Pour sûr que le climat et les paysages de là-bas devraient rappeler quelques doux souvenirs à Michel M., lui qui pour son premier « voyage à l’étranger » digne de ce nom…

201411_Vietnam…avait été au Vietnam pour une période de trois semaines avec quelques collègues amis ainsi que son fils cadet, Kévin M. Mais tout ceci est narré (mais pas aussi intensément que l’auteur aurait souhaité le faire, seulement la somme d’informations à trier puis à légender était telle qu’in fine, il s’est noyé dedans) au début du livre huitième des « Actes des SAR » (plus un certain nombre de vidéos sur le net, en recherchant du côté de « sectisadoremrectum »).

Mais, chaque chose en son temps : en premier lieu, ce mystérieux saut de puce commémoratif du 12 au 15 décembre. Suivi possiblement, d’une Saint Sylvestre du côté du Périgord (là même où les deux patentés bourlingueurs se sont rendus il y à un mois à peine) et, enfin, de ce saut de géant en extrême orient. Que voilà un programme alléchant, n’est-il pas ?

201411_Couv_MichelM_6 Pour le coup, la sortie du tome six de « Michel M., une existentielle vie » pourrait passer pour une information vraiment subalterne, alors qu’elle signifie que dorénavant, une nouvelle strate (épaisse de 196 pages) vient de se déposer sur les 5 couches antérieures, de quoi remplir de longues stases aux toilettes…

 À bientôt, là-dedans !

PDF24    Envoyer l'article en PDF