Comme annoncé, collégiale 2015 n°3 (agrémentée de quelques michèlémiennes considérations)

Alain C. est toujours à la fête en ce moment. Il faut dire que sa personne se prête à de tels montages : de constitution plus que solide (trente années de karaté de combat et quelques centaines d’arbres du Bois de Vincennes coupés par la tranche des ses mains, ça ne peut que laisser des traces !) mais de personnalité un tantinet craintive, il représente à lui seul toute les dérive d’une société qui, autrefois, fêtait le corps à coup de fêtes des écoles et autre valorisation d’icelui (le corps), notamment par l’incitation faite aux parents d’inscrire leur gamins dans de saines activités sportives en susss des heures d’Éducation Physique et Sportive (EPS) et de piscine hebdomadaires (Michel M. se souvient qu’il faisait tout pour sécher (c’est le cas de l’écrire, Ah ! Ah ! Ah !) cette séance). Mais le temps a changé depuis quelques décennies et, désormais, ce ne sont que les activités ludiques qui sont facilitées à outrance par cette société devenue ultra consumériste… Seuls quelques messages de prévention (qui défilent aussi vite sur l’écran de la téloche qu’un TGV devant un troupeau de vaches et qui, en outre, sont brouillés en simultané par une voix qui incite à boire du soda et boulotter des aliments gavés de sucre, de sel, de gras, etc.) sont là pour donner bonne conscience à des gouvernants, pauvres marionnettes qui sont sollicitées 24h/24h par les lobbies au point de faire capoter toute propension chez les premiers à vouloir réglementer la façon dont s’empoisonnent leurs administrés…

Mais Alain C., lui, n’est en aucune façon victime de ces mauvaises âmes : à cinquante ans passés, il continue à écumer le bois de Vincennes (parfois accompagné de Marc V., mais cela semble se produire style-genre « en pointillés ») et à prendre soin de son corps comme s’il s’agissait de son ultime monture…

… En revanche, dans le domaine des relations avec autrui, il montre une aptitude certaine à se retrancher derrière la majorité, à se contenter de ce qui lui est apporté par les médias (intensifs relais de cette société consumériste, entre autres méfaits à porter à leur actif) afin de se faire une idée de la manière dont fonctionne ce Monde. Michel M. n’a aucune idée de l’impact généré en Alain C. par les mille et uns liens qu’il lui fait parvenir et qu’il a trouvés sur les sites de ré-information, quotidiennement par lui parcourus. Mais…

…Place à la déconne, désormais.

201502_Collégiale_Bulles1

201502_Collégiale_Bulles2

201502_Collégiale_Bulles3

Matin et midi, telle est la fréquence de ces journaliers rendez-vous de franche camaraderie auxquelles s’adonnent ainsi ces cinq homme : indubitablement, de lire toutes ces fines bulles doit leur faire envie de fréquenter ce fameux groupe de copains, cette bande de fieffés déconneurs de première bourre, à bien des lectrices, teurs et autres êtres vivants qui passent par le blog , bon sang de bonsoir et Ah ! Ah ! Ah !

À bientôt là-dedans.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF