Des commentaires sur Michel M. : d’accord, mais à quel prix ?

201502_Poubelle

Ça pulse en effet ! Et c’est ainsi que, soit l’auteur verrouille l’accès à la discussion et, dès lors, il reçoit de-ci, de-là, des plaintes de la part du ou de la commentateur / trice selon lesquelles il est impossible de commenter, soit il entre-baille la porte et c’est une avalanche de saletés comme celles-ci lisibles ci-dessus. Quand il y en a un par jour, c’est encore jouable de les virer. Seulement, il est fort probable que ces trois timides-ci deviennent à très moyen terme des dizaines d’importuns : Michel M; ne sait pas gérer son compte WordPress ou bien s’agit-il d’un problème inhérent à l’utilisation d’un blog ? Un détail à noter : les trois (ro)bots qui ont déposé leurs déjections sur michelm.fr l’ont fait en ayant chopé le volet « Civilité » du blog, il suffirait donc de l’effacer et de le réécrire sans doute ? Qu’à cela ne tienne : Michel M. a la certitude (la routine, quoi) que se sont les billets eux-mêmes qui, très prochainement, seront l’objet d’un tel harcèlement :

Aussi, que ceux qui ont fait remarquer à l’auteur qu’il n’était plus possible de laisser leur crotte là-dedans s’y remettent au plus vite, sans quoi la porte sera à nouveau fermée : Michel M. en a un tantinet marre d’avoir à nettoyer l’endroit après le passage de ces erratiques publicités, cela en prenant bien soin de ne pas effacer L’Éventuel Commentaire laissé par une vraie personne désireuse de lui faire savoir que ses élucubrations sont d’insondables çonneries, ou bien, et c’est tellement plus probable, que ses billets sont autant de doux voyages en des lieux irréels dans lesquels la joie et la bonheur sont le lot quotidien, Ah ! Ah ! Ah !

_________________________________________________________________________

Collégiale (toujours car jamais bien loin de son quotidien à lui, à Michel M)

201502_Alain_C.I.A

Avec cette photo, preuve est faite qu’Alain C. n’est autre qu’une taupe du Pentagone. En effet, grâce à sa relation outre-Atlantique qui lui a fait parvenir cette photo d’Alain C., issue du dossier de la Central Intelligence Agency, Michel M. a découvert que son collègue, le « berger-soldat du vrai dieu » selon ses dires, n’est autre qu’un agent de la CIA.

L’enquête est en cours, de ce côté-ci de l’océan Atlantique, afin de savoir s’il mérite toujours de fréquenter la délictueuse réunion cafétériste des matins et midis, lors des jours ouvrables (soit du lundi au vendredi), ou bien s’il doit être répudié de cette confrérie, ô combien subvertiviste et déconnante, qui pétille de mille et une bulles à l’instar d’un champagne millésimé que Marc V. se ferait une fierté de refourguer, à un ami chez qui il serait invité, cette bouteille à lui offerte par un autre ami, sacrifiant à cet excellent prétexte selon lequel « ce n’est pas parce qu’on aime pas qu’on ne doit pas en faire profiter le voisin ».

201502_Alain_C_taupe-ou-non

Ceci étant, de telles images laissent fortement penser que, si taupe il y eût, l’actualité d’Alain C. doit être toute autre désormais, à force de fréquenter d’aussi puissants esprits hétérosexuels et non-charlistes (de la graine de terroriste, donc, si l’on suit les récents événements qui se sont déroulés en France, en relation avec cette bien nauséabonde affaire), tant la déconne est mère de tous les désarmements des doctrinaires à la ramasse (enfin plus trop aujourd’hui, avec le bruit de bottes et de menottes que font retentir de plus en plus les socialauds qui sont au pouvoir) qui pullulent là-bas (c’est à dire de l’autre côté de l’Atlantique)

À suivre, évidemment.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF