Bientôt l’immortalisme statufié pour Elena A. et Michel M. ?

Les lectrices et teurs ont peut-être gardé dans un coin de leur espace de cerveau libre pour les çonneries michèlémiennes, cette affaire d’une représentation en trois dimensions (3D) de sa brune mie et de lui-même qui a été programmée en octobre de l’année dernière, suite à la visite à l’exposition Autodesk que firent Elena A. et Michel M.

Y était en effet proposé une modélisation 3D de toute personne désireuse de le faire, cela dans le but d’obtenir par la suite une statuette de résine à son effigie « imprimée ». Michel M. avait sauté sur cette occasion de permettre à l’affection universellement remarquable ainsi qu’indubitablement quintessencialiste en ce domaine si convoité de l’Amour éternel (les Antoine et Cléopâtre, Bonnie & Clyde et autre Shah Jahan et Mumtaz Mahal n’ont qu’à bien se tenir), d’être à jamais figée et exposée aux yeux de tous, pour peu que ces tous-ci se rendent chez Elena A. et / ou chez Michel M. (car en effet, ce sont bel et bien deux statuettes qu’a commandé l’auteur, de façon à ce que et sa chère chérie et lui-même puisse s’agenouiller devant cette amulette, à l’instar de tant d’autres devant leur idole en priant icelle de leur procurer richesse, amour et santé (dans le désordre)).

Dès que ces objets (d’une inouïe modernité, n’est-il pas ?) lui auront été livrés, nul doute que Michel M. se fasse un plaisir de photographier cette double effigie sous tous les angles afin d’en faire une exposition en bonne et due forme sur le blog, pardi !

Cerise sur le gâteau : la première capture ayant été mauvaise lors de la shapifysation, une seconde leur fut proposée par le technicien. Cela bien entendu au détriment des personnes râleuses (un tort en l’occurrence, puisque cette attitude a probablement aidé à la décision qu’a prise le technicien de faire une seconde capture) qui attendaient leur tour. En outre, le fait qu’Elena A. parle russe n’aura pas été non plus pour rien dans ce refaisage, Ah ! Ah ! Ah !

Michel M. met côte à côte les deux images afin que les visiteuses et teurs puissent avoir le cœur net, avant qu’iceux ne se lancent eux-mêmes dans l’acquisition de leur propre modélisation, qui sait ?

201503_3DÀ la fois et l’abandon d’Elena A., et la posture emplie de serein tranquillisme de Michel M., sont à même d’édifier les foules qui risquent bien, dès lors, de faire de leur lieu d’habitation à ces transis ainsi saisis, deux lieux de pèlerinages auxquels se rendront les désespérés du monde tout entier dans son ensemble en général : le michèlémisme ne serait-il qu’un chemin menant vers ce sentiment suprême qui ferait déplacer des univers et sur lequel est basé « Interstellar », fameux film de Christophe N. ?

Détail qui doit néanmoins avoir énormément d’importance pour les esprits vinaigres et autres fâcheux qui en veulent à Michel M. de sa notoriété galacticienne, des trois possibilités proposées quant à la taille de l’objet, c’est sur la seconde que s’est porté le choix michèlémien. Sans compter que le prix demandé est plutôt élevé (ce qui est rare est cher) et qu’il n’englobe pas les frais de port, saperlipopette de ventrebleu ! Mais ceux-ci seront tus par l’auteur, tant il est inutile de rendre encore plus envieuses les habituées et tués du bouge quant à cet argent selon eux « jeté par les fenêtres ». Libre aux susss évoqués, toutefois, de se pencher sur la question en consultant ce site.

À suivre donc, avec des images époustouflantes à venir.

Youpi !

PDF24    Envoyer l'article en PDF