La triplette d’Aix, prémices (et bref retour sur un glorieux passé d’aventuriers du bout de soi-même)

201505_3Calissons_macaron_900Dans le cadre de ce périple puissamment masculiniste, Marc V. va donc (Hé, tête de furoncle !) passer ce soir sa première nuit chez Michel M., depuis que ceux deux-là ont cessé d’en vivre sous un même toit, lors de chaque veille de voyage au temps jadis des Sectis adorem rectum (l’appartement que le premier louait alors était sis rue Bargue, Paris XVème). Petit aperçu (non exhaustif) de l’ambiance qui prévalait lors ces mille et uns voyages qu’ils organisaient régulièrement, que ce soit en duo ou bien accompagné…

201505_Rue_Bargue1Avec feu José E., lors de le 1ère expédition à Vichy en novembre 2007.

201505_Rue_Bargue2Veille du départ pour Deauville, en mars 2009.

201505_Rue_Bargue3Veille du départ pour l’abbaye de Mortemer, en octobre 2009.

201505_Rue_Bargue4Avec Kévin M., au (petit) matin du départ pour la Belgique, décembre 2009.

Hier en fin de journée, Michel M. est allé avec Gilbert T. récupérer quelques bricoles chez le second (une statue en bois et une chaise), puis tous deux sont allées retrouver Kévin M., mardisme oblige, au café Le Championnet afin d’y siffler une mousse, avant que Gilbert T. ne les quitte. C’est d’ailleurs dans cet estaminet que les trois hommes se sont donnés rendez-vous demain jeudi 28 mai, à la fraîche : en effet, c’est à sept heures pétantes qu’ils sont sensés prendre la route pour Aix en Provence. Youpi !

Ce soir, de nouvelles photographies vont être prises (ainsi que tout plein d’autres lors les jours suivants) qui égayeront bientôt le blog, lorsqu’il s’agira pour Michel M. de narrer cette nouvelle aventure du bout d’eux-mêmes que les trois compères vont vivre. Youpi !

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF