Chapelets de sauts de puce pour Michel M.

À peine rentré d’un périple dans le Nord-Ouest, lui-même organisé après l’« Aventure Triplette d’Aix » Michel M. repique aussi sec (en solo ce coup-ci) plein Ouest, côté Bretagne et, Ho ! que le monde est petit, à un jet de pierre du Bono, cette ville qui les vit se radiner, tels deux chevaliers de l’Aventure du bout de soi-même, afin de porter assistance à Patrice & Brigitte P. suite au blocage durable du genou de monsieur.

201506_FrancoisB02La nouvelle maison des B. Tout ce qu’il y a de plus fonctionnel, mais en grand :
quatre chambres spacieuses, deux salles d’eau, garage etc.

C’est à Ploeren qu’il crèche durant les trois nuits de vendredi à lundi. Une visite à François B., son ami de trente ans, qui s’y installe avec femme, mouflettes et tout le toutim, après onze années de vie en Bresse.

201506_FrancoisB_01François B. aime montrer à ses invités qu’il sait faire le ménage
(enfin, passer l’aspirateur tout du moins car le déménagement en cours n’incite pas au rangement)
.

Et c’est à suivre (enfin, pour celles et ceux qui n’ont pas déserté l’endroit suite à une inactivité durable qui y règne, ce dont Michel M. ne s’excuse pas, la vie étant ailleurs, et cela d’autant plus lorsque icelle est existentielle, pardi). Mais tout ceci n’efface pas la première couche en cours, à savoir la narration du Cotentin de la semaine dernière. C’est juste que l’auteur est absolument débordé en semaine, et que seuls les samedis et dimanches sont susceptibles de lui permettre de se reposer un tantinet sur le blog. Hé ! oui là-dedans, être existentiellement vivant, ce n’est pas si facile !

   Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire