Interlude statisticien

201507_Stats_201208---201506-C’est sur un cherbourgeois-octevilien fond crépusculaire du mois de juin dernier (mais il est toutefois inutile d’y voir une indication quant à l’état d’esprit michèlémien au moment de la rédaction du présent billet, ou bien d’en supputer les prémices du début d’une putative peau-de-chagrination du michèlémisme, à moinsss que…) que Michel M. choisit d’afficher une nouvelle mouture de son extraordinaire graphique à la fois simple et raffiné, car immanquablement marqué par la DEC Attitude sariste d’antan (Discrétion + Efficacité = Crédibilité) et qui atteste de l’évolution du TMF (Taux Moyen de Fréquentation) de son blog depuis sa création.

Stats201505Stats201506En l’occurrence, celui du mois de juin (256,37 visiteurs/jour) est le neuvième meilleur des 35 TMF déjà thésaurisés (quand celui de mai en était le troisième, avec 292,9 v/j).

Alors, tassement or not tassement ? L’avenir seul peut le dire. Mais comme il n’existe pas, personne ne peut savoir si le michèlémisme sera encore d’actualité dans un mois, dans un an, dans un siècle, voire un millénaire, et cela en toute humilité malgré les apparences comme de bien entendu. En effet, Michel M. fait partie de ces gens qui, outre son (insupportable pour les jaloux et autres envieux mal embouchés) bonheur de vivre qu’il aura travaillé (sciemment ou inconsciemment) durant près de dix années avant de l’atteindre, sont dotés d’une modestie à toute épreuve, cela sous des allures, parfois, de fanfaron de première bourre, Ah ! Ah ! Ah !

Vivement le mois d’août pour constater la désaffection (estivale), le maintien ou la progression, par le biais de michelm.fr, de cette philosophie existentiellement vivante qu’est le michèlémisme.

Youpi.

PDF24    Envoyer l'article en PDF