Un mini séjour en Côte d’Or aux petits oignons avec des gens bons, 2nde partie (et fin)

201508_Francois_B00Le fameux tue-mouches sur lequel avait disserté Michel M. lors d’un récent billet. Deux d’iceux
pendaient du plafond dans le salon des François B., prouvant en cela et si besoin était,
à quel point c’est bel et bien dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes.

C’est ce soir, samedi 1er août, que la sauterie* a lieu : jusqu’à cette échéance, la journée va se dérouler tranquillistement. Et cela pour Isabelle B. itou qui a préparé la vieille, le plat hongrois dont le nom est entendu dans la vidéo ci-dessous (pörkölt), pendant que son bonhomme de mari en profite pour se faire une petite régression en s’installant à la table des mouflets, le temps d’un BBQ sur le pouce (qui se finira en eau de boudin du fait de l’arrivée de la pluie, deux bonnes heures durant).

Qu’à cela ne tienne : après cette longue averse, deux des quatre enfants vont faire un tour dans les environs, accompagnés d’Elena A. et Michel M., toujours prêts à s’affranchir d’un lieu quel qu’il soit : ces deux-là ont la bougeotte, ce qui les rend parfois un tantinet insaisissables pour tout casanier qui se respecte. La suite est narrée d’une façon bien plus agréable pour les analphabètes car en vidéo, en images et en musique. Youpi !

Cerise sur le gâteau, Mathilde B. aux oreilles fleuries.

201508_François16Mathilde mitraillée par Michel M., alors que la balade à quatre commençait
et
que les nuages, essorés d’avoir tant plu, laissaient choir leurs ultimes poussière de pluie.

La prochaine fois que ces gens bons apparaitront sur le blog, ils devraient être installés en Bretagne Sud depuis un (petit) moment. C’est donc à suivre.

* Car c’est pour l’anniversaire de François B. que Elena A. et Michel M. se sont farcis les trois cent soixante dix-huit kilomètres de route jusqu’à chez lui, hein.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF