GT : brutale accélération (comme d’habitude)

Billet initialement rédigé dans le car (équipé du WiFi) qui amène Elena A. et Michel M. à Montréal où ils ne passeront que quelques heures, suivant en cela les conseils de Dimitri D. qui a dit à sa cousine qu’en dehors du vieux-port (et peut-être bien itou parce qu’il a hâte de la revoir), il n’y avait pas grand-chose à admirer (surtout après la visite poussée (car en profondeur) de la ville de Québec de la veille, comme vue ci-dessous), les deux villes ayant sans doute pas mal de similitude.

En fin de chapitre précédent, Michel M. avait laissé sa brune mie assise sur un banc de la place d’Youville aux alentours des treize heures. La visite de la ville peut commencer. Les voyageurs au long court ne se ressentent pas encore du décalage horaire et le Nouveau monde leur appartient.

201509_Amérique_07 201509_Amérique_08L’auteur commence par un zeste de culture, mais que personne ne s’attende à lire une description circonstanciée de la ville de Québec, avec moult référence historique et tout le tralala : michelm.fr n’est pas et ne sera jamais un site qui apporte de l’érudition à ses lecteurs.

201509_Amérique_09Mille années séparent cet hôpital de son ancêtre parisien, mais l’œuvre sociale est la même : soigner son prochain dans la foi du Christ, ce n’est pas trop mal quand en face, il n’y a rien, pardi ! Mais ce qui est impressionnant à ce, les distances, l’impression de grand air (qui plus est sous des cieux aussi cléments, mais ça n’aura pas duré car ce jour, samedi 12, c’est la fête à la grenouille, et cela devrait durer toute la journée de dimanche à Ottawa !) qui règne là. Impossible pour Michel M. de ne pas évoquer Moscou, devant un tel horizon. Mais c’est le propre de ce pays qui s’est bâti sur des territoires « offerts » aux pionniers qui fuyaient l’Europe et ses famines, ses guerres, ses épidémies : la place n’a jamais manqué pour s’étendre, alors que du côté de la vieille Europe, ça coince de partout (et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle on y envoie désormais des dizaines de milliers d’immigrants, pardi !). Mais le petit à ses avantages (« Small is Beautifull » en étranger), notamment pour les promenades à la Marc V. & Michel M., du temps de leur heures de gloire sarique…201509_Amérique_10Au moment d’insérer cette photo, il fallait que Michel M. remballe son matosss du fait de l’arrivée du car à Montréal (hé oui les gars, il lui aura fallu plus de deux heures (dans un bus toutefois, ceci expliquant cela) afin de préparer les photos qu’il compte exposer).

Résultat des courses : il est désormais 2h09, Elena A. et lui-même ont été récupérés par le cousin Dmitriy D. à la gare routière d’Ottawa, et le retard va être très compliqué à rattraper.

L’auteur a malgré tout trouvé une solution (qui va accessoirement ravir la majorité de ses « lecteurs ») : afficher les photos dument préparées puis, au gré de son inspiration et, surtout, du temps qu’il parviendra à voler entre deux activités, les légender. Le problème avec une telle façon de procéder, c’est qu’avec l’accumulation des aventures à venir, les anecdotes québecoises (sans compter d’autres qui vont s’ajouter comme autant de strates de limon) vont se tarir dans le ciboulot michèlémien comme ses souvenirs de la veille après une soirée un chouïa arrosée… Tant pis, il restera toujours ces merveilleuses scènes figées d’un périple forcément inoubliable.

Et c’est parti.

201509_Amérique_11Après avoir vu passer une première fois les coureurs cyclistes (qui font en fait une boucle assez courte dans la ville, ou bien qui roulent tous très vite), les grands aventuriers vont visiter la ville. La rue Saint Jean qui traverse le vieux Québec d’Ouest en Est est presque aussi touristique que la rue principale de Lourdes ! Des boutiques de fringues et de bouffe à perte de vue, mais le commerce pour touristes est plus beau à voir sous le soleil du Canada ! Ce bâtiment (photo en bas à gauche) en évoqua un autre à l’auteur…

201509_Amérique_11bLe ministère des Affaires étrangères, à Moscou, juillet 2012

201509_Amérique_12Encore un coup d’œil à la course et à une échappée belle, puis c’est la citadelle de Québec qui s’offre à leurs yeux ébahis. Ils ne la visiteront pas, préférant la vivifiance d’un aussi bel extérieur au passéisme à la culture du passé (qui ne permet au présent d’être meilleur, contrairement à la maxime selon laquelle l’histoire ne se répéterait jamais).201509_Amérique_13

Cette somptueuse esplanade est à la mesure du continent. En effet, après une journée à peine entamée, l’évidence frappe les deux héros de cette histoire qu’ici, tout sera grand y compris et surtout les distances. Rien de nouveau en fait, car tout le monde le sait qui a voyagé en Amérique ou en Russie, deux pays continents qui pourraient tant se ressembler mais que tout oppose. Enfin, c’est surtout du côté des USA que l’opposition est viscérale : de l’anticommunisme primaire poussé à son paroxysme, comme en témoigne la russophobie ambiante là-bas (mais qui a fini par envahir itou la brave Europe unie (« unie » pour combien de temps encore ?), devenue carpette de ceux-ci quand elle aura eu tout à gagner à s’opposer à cette démence états-uniennes avec elle n’aurait rien à voir si des personnes compétentes y étaient aux affaires (d’État, pas financières, ah  ah ! ah!)).

201509_Amérique_14Au bout de cette esplanade commence La Promenade des Gouverneurs, récemment rénovée et chemin de bois menant aux plaines d’Abraham. Les 308 marches annoncées se font sans souci du fait de la présence de paliers. Et puis de toute manière, ce ne sont pas quelques centaines de marches qui effrayeraient ces deux-ci !

201509_Amérique_15Retour à la course en cours dont Elena A. révèle le contexte : il s’agit du Grand tour cycliste de Québec. Aux dires du commentateurs, certains champions actuels s’y trouvent, mais comme le vélo n’est pas le dada de ces deux-là, aucun nom n’aura résonné à leurs oreilles. Elena A. et Michel M. prendront toutefois le temps d’une mousse, ce qui leur permettra d’assister à l’arrivée du tour (Michel M. n’a aucun souvenir du nom du vainqueur, mais nul doute que les passionnées de la petite reine le sauront !).

201509_Amérique_16L’église Saint-Cœur de Marie fermée au culte depuis 1997 est sans nul doute un bien drôle d’endroit, puisque devenue (pour le moment mais ça dure, lisiblement) une sorte d’entrepôt culturel réservé aux vieux bouquins et disque vinyles et par extension, aux vieux comme Michel M. mais pas que, d’après le monsieur âgé qui officie là en tant que gardien de l’ex temple. Pas mal de jeunes redécouvrent le son des 33 tours de l’enfance de l’auteur et, par le fait, se sont équipés de tourne-disques, parait-il. Détail rigolo, les ventilateurs qui, du fait et de leur petitesse ainsi que de la hauteur du « plafond », ne servent strictement à rien d’autre qu’à faire voler la poussière qui retombent immanquablement sur les articles entreposés au sol.

201509_Amérique_17

La balade se poursuit au gré des quartiers qui se présentent à leurs yeux et sous leurs pas…

201509_Amérique_18Six ou sept heures de marche dans la ville, cela donne donc ce qui précède (et dont la rédaction terminée à trois heures dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 septembre à Cleveland, en transit entre deux bus qui les mèneront à Columbus).

Une chance, la visite de Montréal (qui s’est faite sous la pluie) s’est soldé par une impression un tantinet blasée. En court, cette ville serait l’équivalent (en moins jojo, c’est dire !) de Milan par rapport à Rome : une capitale culturelle (Québec, Rome) face à une capitale écomico-administrativo-commerciale (Milan, Montréal, à ce bémol près que l’Italie est une, quand le Canada est fédéral). Mais comme en susss, il faisait moche, très peu de photos sont à se mettre sous les mirettes (ce qui occasionnera moins de boulot à l’auteur).

Quant aux vidéos, elles feront (peut-être) l’objet d’un montage final au retour à Paris. C’est à chaque fois la même chose, Michel M. ne dispose jamais d’assez de temps pour travailler sur son blog, merdalors !

À suivre.

201509_Amérique_19Mystère et boule Quiès bis.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF