GT : en Floride pour trois jours (vidéos lisibles)

Bon, cette fois c’est décidé : plus de racontage chronologique appliqué, juste des scénettes et prises de vue à l’arrache, avec le secret (et vain ?) espoir pour l’auteur, d’avoir le temps une fois rentrer eu Europe, de s’atteler « sérieusement » à une narration tranquilliste du voyage.

201509_Amérique_55Andreï R. s’est radiné dans la nuit, peu de temps après les arrivants d’Atlanta (cinq heures de route mine de rien) et ce matin, c’est plage !

201509_Amérique_54Un passage vite fait dans un super marché afin d’acheter quelques bons produits bien frais et OGM…

201509_Amérique_53…avec le café offert par la maison, puis c’est le départ pour…

201509_Amérique_52…la plage !!! Entre Français soit dit, ça ressemble comme deux gouttes d’eau à la Côte d’Azur. Excepté les vagues, la marée, les requins (putatifs et c’est tant mieux) et la chaleur pour un 20 septembre.

Après cette bien plaisante trempette, bien qu’un tantinet angoissante (suite à présence épisodique, certes, mais si c’est ta jambe qui est bouffée, hein…) de requin dans les parages et comme indiqué dans la vidéo ci-dessus), une douche est indispensable avant d’aller se sustenter.

201509_Amérique_56Curieusement, c’est dans un restaurant italien sis dans la ville de Sainte-Augustine, dont le caractère hautement hispanique ne fait aucun doute, qu’Andreï (le chef de la bande) amène son petit monde. La pizza de Michel M. étant tout à fait présentable (et bien meilleure que dans bon nombre de pizzeria parisienne, soit dit en passant), le choix du mari se sera montré judicieux (et puis de toute manière, il connait mieux la ville que l’auteur hein, Ah ! Ah  ! Ah !).

201509_Amérique_57La rue piétonne de la ville, incontournable visite pour les touristes. Mais pour une impression plus vivante, la vidéo c-dessous est toute indiquée…

201509_Amérique_58C’est au tour du fort San Marco d’être « visité » par les protagonistes, mais pas de l’intérieur, personne n’en ayant exprimé l’idée. À savoir que même dans une flaque d’eau comme celle présente ci-dessus (qui se continue en fait tout autour de la douve du fort), la présence d’un caïman n’est pas à exclure, puisqu’il s’agit d’eau douce (accessoirement, une petite dose de culture (même en anglo-saxonnisme) ne fera pas de mal aux polyglottes qui fréquentent le bouge).

201509_Amérique_59L’hôtel de ville de Sainte-Augustine…

201509_Amérique_60Ces deux bâtisses témoignent de l’architecture hispanique de la ville. L’hôtel ci-dessus est devenu un collège : pour sûr que faire ses études dans un bâtiment aussi magnifique ne peut que donner envie de bien travailler, n’est-ce pas ?

201509_Amérique_61Retour sur Jacksonville et sa « Promenade des Anglais » sur laquelle on rencontre beaucoup plus de « Chicanos » et « Blacks » que d’Anglais, comme en témoigne cette drôle d’automobile montée sur roue comme d’autres sur des échasses, re Ah ! Ah ! Ah !

Une première journée bien remplie qui n’appelle plus qu’une chose : le sommeil réparateur. Aussi est-ce sans plus de façon que Michel M. prend-il congé de ces mille et un lecteurs, sachant qu’ils sont tous impatients de connaitre la suite des aventures d’Elena A. et Michel M. en Amérique, youpi !

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF