L’existentielle vie de Michel M., plus que jamais anodinement

201510_Fenêtre_automneSamedi 31 octobre, côté cuisine, derniers feux de l’été qui, ainsi, mord singulièrement sur l’automne.

Plus de cinq jours avec la tête du président israélien comme accueil, voilà de quoi en dissuader plus d’un de ne pas s’approcher de ce nouvellement polémique blog, saperlipopette de ça craint !

Mais ce jour, samedi 31 octobre, Michel M. change de registre en réintégrant son fond de commerce (ainsi que le but premier de l’endroit, accessoirement, mais les temps changent qui nous font ne plus prendre des vessies pour des lanternes, à force de bourrage de mou, enfin pour les moins charliesques parmi les éventuels passants du coin) qui est de donner à l’univers mondial dans son ensemble en général tout entier, des nouvelles de sa personne et de ces autres, pléthore (au moins une petite dizaine mine de rien), qui gravitent autour de lui.

Aussi est-ce ainsi qu’il annonce la sortie de son huitième opus, « Michel M., une existentielle vie, tome Huitième« , avant-proposement préfacé par celui qui est devenu son lecteur de référence, c’est à dire le géniteur de sa brune mie Elena A., Don Oleg Alaferdon (et tant pis pour ce C.G.T. (cher Gilbert T.) qui, pour le coup, passe a second rang parmi les élus michlémiens. Mais l’existence n’est-elle pas ainsi faite que celui qui est le premier devient le second, et que celui qui est le dernier (le second en l’occurrence) devient à son tour le premier, l’un est l’autre emporter par la roue de la fortune ?).

Mais une image textuée sera plus parlante qu’une explication de la chose longue comme un dimanche de pluie en famille.

201510_Avant-propos_T8Pour le reste, d’autres vidéos devraient être exposées ici ces deux jours à venir, à moinsss que d’autres activités, notamment et plausiblement en relation avec une météorologie très prometteuse (plus ou moins 16 à 18° sur la capitale entre samedi et dimanche, de quoi passer une Toussaint à arpenter tous les cimetières de la région, tous débordants de fleurs : assurément, voilà un sujet de reportage photographique qu’il ne serait pas si sot de réaliser, avis aux amateurs quelque peu désœuvrés par une inactivité pré-hivernale) ne viennent s’en mêler.

Dans le registre des périples, le prochain dument acté (vol + voiture + hotel réservés) se déroulera du 8 au 10 janvier 2016 à Carcassonne : en effet, depuis le temps que sa brune mie souhaite visiter le pays Cathare, ce sera le moment de s’y coller.

Enfin, rien de neuf dans les autres domaines de prédilection de l’auteur et dont les noms lui échappent présentement (il faut dire qu’en dehors de lui, de lui et de sa mie, de lui et de son fils cadet, de lui et ses collègues, de lui, de sa brune mie et de leurs rencontres étrangères et enfin, d’un mélange de tout cela, le tour est vite fait des activités michèlémiennes, AH ! AH ! AH !).

À suivre une putative promenade en bicyclette dont le trajet ira de l’appartement michèlémien jusqu’à l’élénasque, soit une bonne heure de tranquilliste balade dans les rues de la capitale, qui n’est jamais aussi belle qu’avec tous ses arbres qui ont revêtu leur apparats d’automne.

201510_Fenêtre_d'automne2Samedi 31 octobre, côté salon, derniers feux de l’été qui, ainsi, mord singulièrement sur l’automne.

À bientôt là-dedans !

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF