Ré-info : la volte-face ou « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent »

Allez les gars, à ce compte-là, dans six mois Vladimir Poutine défile sur les Champs-Élysées en compagnie de l’ectoplasmique François H., devenu maître de guerre depuis quelques semaines.

201511_logo Les_Crises(un clic sur l’image ci-dessus, et les premiers frissons liés aux prémices d’un début de commencement de conscience dans le ciboulot baignant jusque là dans une mélasse qui suinte le bon sentiment à en filer une nausée carabinée à tout non Charlie qui se respecte, se fait sentir).

Enfin bon, Bachar al Assad et Mouamar Kadhafi ont eux aussi été l’un et l’autre invités en grandes pompes par le roi de la talonnette, minus habens Nicolas S. Cela n’a pas empêché icelui, quelques temps plus tard, de faire la guerre au premier ! Guerre que son successeur a bien entendu continué et accentué, dans une flamboyante illégalité en regard des droits internationaux…

Tout comme cela n’avait pas empêché le même minus habens Nicolas S. (conseillé en cela par le nauséabond et autosuffisant boursoufflé Bernard-Henry L.), de faire exécuter dans des conditions dignes de celles qu’un  parrain de la mafia n’aurait pas reniées, le président libyen…

Aussi, que Vladimir P. soit devenu notre ami par la grâce d’une émission de radio et par la Une du magazine « Le Point » de cette semaine
201512_Vlado_P_potene doit surtout pas être pris pour argent comptant : la France en est toujours à obéir à l’Oncle Sam, in fine, mais avec cette apparence ridiculement franco-français de celle d’un crapaud qui veut se faire aussi gros que son « ami » le bœuf. Ainsi, le Putler si cher à l’âme de cette horreur d’Hillary C. (future présidente des États-unis d’Amérique ? Ah ! Ah ! Ah ! Bonjour la paix dans le monde !) va peut-être finir par être éligible au prix Nobel de la Paix, qui sait ?

4 millions de morts plus tard, les guerres de convenances anglo-saxonnes perdurent. Et c’est tant mieux car c’est bon pour les affaires : les ventes d’armes se portent au mieux (valeurs de 2013, depuis c’est l’explosion (Ah ! Ah ! Ah !), surtout pour la France…*). Manque de bol, entre celles que la France vend et celles qui lui manquent pour faire ses guerres, la France est (une fois de plus) la risée de la communauté internationale. La vraie, pas celle qui ne regroupe que l’Occident, bien sûr…

Quoi qu’il en soit, la vie continue, malgré « l’urgence guerrière d’État » heu non « la guerre d’urgence étatique » ah mais merdalors « l’État d’urgence » dans lequel est plongé le pays.

201512_Pont_de_l_AlmaLa preuve : Elena A. et Michel M. en vadrouille dans un Paris toujours épargné par les frimas
d’un hiver qui n’en finit pas de ne pas se pointer, saperlipopette !

Une ‘tite dernière avant la route ?logori3

(un clic sur l’image ci-dessus, et le début du commencement d’un soupçon d’interrogation quant aux manipulations qui ont cours en Occident pourrait bien naître, mais uniquement dans un esprit non complètement charlisé : oui oui, c’est dur de réfléchir à toussa, on sait bien).

Allezou, à bientôt là-dedans !

* D’aucuns se plaignent, cependant, que la France aurait perdu son industrie de l’armement… Allons donc savoir, hein ?!!

   Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire