En terres qataries heu… cathares – Alet-les-Bains & Puilaurens

La mise-bas (qui n’a rien strictement à voir avec la Bar Mitzvah) de ses billets lui reste indubitablement problématique, à Michel M. En témoigne icelui, qui ne se pointe que cinq jours après le précédent (pompeusement titré « Intro », comme si l’auteur allait, là, se lancer dans une narration au long cours) et probable acte manqué dans le cas présent, puisque son allant pour se mettre à l’ouvrage se heurte à sa galopante nonchalance de simplement savourer son existentielle vie.

À ce propos, Michel M. a pigé depuis belle lurette que cette espèce de sorte de semblant de « désœuvrement » généralisé qu’il entend, voit et lit dans la « société moderne », est en rapport directe avec la facilité à laquelle le moindre souhait émis peut être exaucé. Il s’agit là d’un tue désir de première bourre : à cause de cette absence d’attente, passer de l’envie à l’ennui ne prend plus que quelques secondes…

C’est ainsi que sur la route de Carcassonne, en passant a proximité de la petite bourgade d’Alet-les-Bains, sise sur la rive opposée de l’Aude que longe la route à cet endroit, tous deux aperçurent de façon impromptue une ruine ancienne qui semblait de toute beauté. Après un bref temps de réflexion, Michel M. accepta de faire demi-tour, suivant en cela l’apophtegme selon lequel l’important du périple n’est pas son but…

2010_12_Le_chemin« Sur le chemin des Princes » – Gilbert T. – Décembre 2010
(tout du moins, date à laquelle il procura ce crobar à l’auteur).

…mais le chemin parcouru pour s’y rendre.

Aussi, et sans plus de façon, voici ci-dessous une vidéo du lieu ainsi découvert, sans prétention aucune mais, toutefois, annonciatrice des vestiges à venir…

_________________________________________________________________________Puilaurens
201601_Carcassonne04Toute première vision du premier des trois châteaux cathares…

201601_Carcassonne03…qui seront visités lors de ce voyage commémoratif. Bin oui hein, quand bien même Michel M. est-il très discret à ce sujet, ce périple est le cinquième de ceux qu’il propose à sa brune mie, Elena A., en hommage à leur rencontre du tout début du mois de décembre 2010…

201601_Carcassonne05201601_Carcassonne06Le chemin d’accès vers le haut-château.

Arrivés aux alentours de 16 heures à l’accueil, les deux promeneurs le trouvent fermé. Michel M. avait vérifié les possibilités de visite et, à cet instant précis, il ne sait pas s’il pourront visiter les ruines, ou bien s’ils devront les regarder au travers d’une grille… Qu’importe, le lieu est déjà bien enchanteur, et ce sentier qui mène là-haut est prometteur.

201601_Carcassonne02Ils croiseront même une sorte d’espèce de buisson ardent, splendide feu végétal parmi la grisaille des pierres environnantes. Ni Dieu ni maître ne s’y cachaient.

201601_Carcassonne03Mais, d’une manière générale, le spectacle offert est à la hauteur du site et de son histoire, comme en témoigne un Michel M. dont le regard empli d’émerveillement en dit long sur ce que sa brune mie et lui-même découvrent.

Pour info, il faut savoir que du fait de l’impossibilité d’empêcher qui que ce soit de venir là en dehors des heures et saisons d’ouverture, l’accès aux sites est libre, donc aux risques et périls des visiteurs non accompagnés. En 2016, voilà qui détonne avec l’insupportable propension qu’à la « société moderne » à vouloir protéger à tout prix l’être humain contre lui-même, sacré nom ! Anecdotiquement, Elena A. et Michel M. en profiterons pour visiter les trois sites sans avoir à débourser un Kopeck, Ah ! Ah ! Ah !

Le château de Puilaurens, puis les muraille de Carcassonne, la nuit.

Cette visite se fit dans des conditions optimum (en l’occurrence, sans personne pour les emmerder, tiens !) : alors qu’ils se garaient, trois personnages revenaient de leur visite du château. Ce fut ensuite leur tour de gravir le sentier, de visiter dans son intégralité la bâtisse, seuls. Puis, alors qu’ils s’apprêtaient à redescendre, un couple se radina : de quoi se dire, une fois de plus, que son étoile brillait à l’auteur… Qui n’est pas superstitieux ! Aussi, il se dit simplement qu’il s’agit d’être attentif à ce genre de coïncidence afin que toute existentielle vie soit plus belle encore, pardi !

201601_Carcassonne07 201601_Carcassonne08 Coup de théâtre ! Michel M. a trouvé ces bouts de films pris par sa brune mie dans le château de Puilaurens après qu’il ait terminé le montage de la vidéo ci-dessus (« Carcassonne2 »). Qu’à cela ne tienne, voici neuf minutes de plus de filmage dans les méandres des ruines du château de Puilaurens.

À suivre : Carcassonne, le jour, puis les châteaux de Quéribus et de Pereypertuse, toujours en duo !

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF