Le journal extime de Michel M. s’est-il pour de bon tari ?

Pour sûr, son existentielle vie se poursuit à Michel M., mais la moelle n’est plus là qui lui procurait cet engouement durable pour l’écriture.

Est-ce un roc d’achoppement, est-ce un cap sans retour, une péninsule style-genre cul-de-sac ? Il ne peut ni l’affirmer ni l’infirmer, mais s’il y a une chose dont il est certain, c’est que le soir il n’a plus goût à s’y mettre, au bloguisme…. Sa  » créativité  » s’en est allée dans les tréfonds de l’oubli de la sérénité dans laquelle Michel M. doit toujours se déplacer, quoi qu’il fasse et où qu’il se trouve, du fait de la poursuite de son aventure existentielliste en compagnie de sa brune et si belle mie Elena A.

À ce propos, pour le nouvel anniversaire d’icelle qui, comme tous le savent parmi les plus assidus du bouge, a lieu le même jour que celui lors duquel sont fêtés les amoureux, cette Saint Valentin ô combien commerciale et que bon nombre de personnes ne fêtent pas (une économie parfois substantielle pour les plus fous d’amour ou pour les plus faux tout court) du fait de leur solitude (involontaire, car sinon on s’en tape le palpitant de ces conneries !), pour ce nouvel anniversaire donc, Michel M. amène pour deux journées sa belle au Futuroscope. Elle n’y est jamais allée et cela fait un sacré bail que l’auteur non plus. Plutôt qu’un bouquet de fleurs et un objet de valeur, c’est une escapade de plus qu’ainsi propose Michel M. à Elena A. Hélas, la météo ne semble pas être de la partie…

201602_Meteo-Poitiers1201602_Meteo-Poitiers2…mais, qu’importe, l’un et l’autre en ont vu d’autres depuis toutes ces années…

À un de ces jours, les gars.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF