Disparition pure et dure de Michel M., certes, mais pas que

201602_Sergio-VEn effet, non seulement le taulier Michel M., président directeur général de l’entreprise « Michel M., une existentielle vie », est victime d’une disparition inquiétante (la police de l’espace intersidérant est même sur la brèche), mais son copain de commentateurisme mariannautiste des années passées Sergio V., cette danseuse à barbe blanche sur roues a rayons, qu’icelles soient mues par essence ou par pédalage, a lui aussi bel et bien disparu de ses radars !

Il y a à peine un mois pourtant que ces deux-là ont échangé quelques nouvelles de leur existence réciproque. Sergio la danseuse à barbe blanche s’étant fait culbuter par un motard alcoolisé (quelle ironie n’est-ce pas, de voir qu’un émérite cycliste, doublé d’un motard des grands chemins comme lui se fasse renverser à un deux roues ?), il avait envoyé un texto à Michel M. lui narrant vite fait l’anecdote. Icelui, considérant que le malheur était bien plus grand que ne nécessitant qu’un vague salut de la part du jeune périgourdin, décida derechef d’appeler son ex ami des fils de Marianne (qui plus est fin amateur de jeux de mots à l’emporte pièce).

Bref. Ceci pour bien expliquer l’ennui dans lequel se retrouve l’auteur de ne plus pouvoir joindre le père Sergio V. C’est pour cela qu’il lance ainsi cet appel au travers des méandres, boucles et nœuds des fils et des ondes transporteuses de ses élucubrations et autres fins mots : « Où es-tu, cher Sergiovaritch ? ».

Si quelqu’un en sait plus sur cette fâcheuse affaire, qu’il se précipite d’en faire état auprès dudit Sergio V., afin que celui-ci reprenne contact avec celui-là.

Michel M. tentant de localiser sur une carte de Tendre
son ex partenaire de commentateurisme mariannautiste,

201602_Sergio_V2Sergio V. dit « Sergiovaritch V. ».

PDF24    Envoyer l'article en PDF