Il a neigé en Île-de-France lors de cet hiver, la preuve en image

201604_NeigeVu de l’ancienne maison de Michel M., côté place.

C’est Kévin M. qui a saisi cet extraordinaire évènement qui se déroula en cette fin d’avril, le 26 précisément. Michel M., qui travaillait alors avec grande application et comme il le fait consciencieusement chaque jour ouvré, avait bien vu de l’une des deux fenêtres de son bureau que « quelque chose d’incroyable se passait ».
Seulement, tout à  son ouvrage qu’il était, il n’avait pas creusé plus que cela la chose…

C’est alors que le jeudisme était bien entamé, mousses à l’appui, que son fils cadet lui amena ce témoignage visuel selon lequel la neige avait bel et bien fait son apparition. Cela alors que l’impression relative à  l’hiver 2015 – 2016 qui dominait était que l’ectoplasmique président François H. avait bien eu raison d’altérer heu… d’alerter l’univers mondial dans son ensemble cosmogonique tout entier que le climat se réchauffait, pardi ! Concept dogmatique s’il en est, et qu’il avait même scellé par une magistrale messe mondialisée. Un évènement considérable qu’il avait fait nommer par ses conseillers « COP21 » (21ème conférence concernant les changements climatiques).

Toujours est-il que, jusqu’à ce fameux vendredi 26 avril, pas un seul flocon n’avait montré le bout de son cristal en Île-de-France, donnant raison aux susnommé.

Mais grâce à ce témoignage (désormais filmé ci-dessous), l’erreur est réparée : il a indubitablement neigé lors de l’hiver 2015 – 2016, la preuve ci-dessous.

Ni plus, ni moinsss.

Avril est terminé, le joli mois de mai se radine : Elena A. et Michel M. vont pouvoir faire ce qui leur plait.

À suivre.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

Pour la commémoration des 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl…

…le site Russia Today a réalisé un travail absolument remarquable !
201404_TchernobylQue les lecteurs de ce blog n’hésitent pas à cliquer sur cette image, un calme Enfer sur terre va se révéler sous leurs yeux ébahis.

Et s’ils n’en ont pas eu assez avec cette atmosphère bien pesante, ils pourront ensuite lire sur le blog Fukushima 福島第一 beaucoup de choses qui sont totalement tues ailleurs (en effet, qui évoque encore Fukushima dans nos chers médias ?) en ce qui concerne le Japon, et cette atroce plaie à ciel ouvert qui finira par détruire le pays.

Une conférence commémorative commune à Tchernobyl et Fukushima a eu lieu à la mairie du II ème arrondissement parisien, le 22 avril 2016 de 9 heures à minuit (!).
Ni Elena A. ni Michel M. ne s’y rendirent, l’animation n’ayant pas reçu autant de publicité qu’elle aurait du en avoir dans une société bien informée.
En toute honnêteté, il n’est pas dit que ces deux-ci s’y soient rendus s’ils avaient su…

Qu’importe, ces deux accidents nucléaires sont à jamais inscrits dans la mémoire de la civilisation humaine. Seules leurs conséquences à long terme ne sont pas quantifiables, seulement envisageables…

201604_Tchernobyl2Des liquidateurs vont à l’abattoir heu… au boulot. © RIA

« La lutte contre l’incendie à la centrale de Tchernobyl était une affaire d’une extrême difficulté, au regard des doses mortelles de rayonnement auxquelles étaient exposés les pompiers en essayant de lutter contre le feu. La tâche des liquidateurs était d’essayer de contrôler le feu. Ils passaient des périodes de trois minutes en costume de plomb, essayant de remettre autant de débris que possible dans le cœur du réacteur.

Environ 350 000 liquidateurs étaient des membres de l’armée soviétique, de la police locale et des services de lutte contre les incendies ainsi que du personnel de la centrale de Tchernobyl. L’OMS estime que près d’un quart du million de liquidateurs a reçu les doses de rayonnement les plus élevées de la catastrophe. »

201604_Tchernobyl3Monument aux liquidateurs de Tchernobyl, près du bloc 4 de la centrale. © Reuters

PDF24    Envoyer l'article en PDF