Jeudisme tangeek (qui se prononce « tanguik »)

Mais qu’est-ce donc que le « jeudisme tangeek », fiantre de dichtre ?
Hé bien c’est un jeudi soir lors duquel Kévin M. (au minimum) se radine chez son père, et qu’une fois sur place il joue avec la télé comme écran

Oui mais c’est quoi « tangeek » ?
Hé ! Hé ! Hé! C’est un néologisme michèlémien né ce jeudi 12 mai au soir, justement, et qui pourrait peut-être bien faire sens, date et se répandre dans l’univers mondial tout entier dans son ensemble, une fois apparu sur le blog de Michel M. Un Blog qui, soit dit en passant, n’en finit pas de voir son TMF prendre des allures d’asymptotes à forte pente :

201605_Asymptotecalcul de la limite

« …la courbe représentative de f admet une branche parabolique qui, sur plus l’infini,
suit l’axe des ordonnées. »

Mais l’auteur ne va pas insérer une fois de plus l’incontournable graphique qu’il utilise depuis le premier blog qu’il a animé, c’est à dire celui des Sectis adorem rectum (de février 2007 à août 2012) : le TMF récapitulatif du mois attestera ou non de cette singulière (et durable, dorénavant) montée en puissance.

Tangeek est la contraction de Tanguy et Geek.
« Tanguy » n’est autre que ce fameux personnage d’un film dont le nom même signifie depuis un phénomène de société, en cela qu’il dépeignait la situation vécue par un nombre certain de familles : icelles voyaient revenir dans le nid, le fils ou la fille qui l’avait quitté afin de prendre son envol pour la Vie. Une situation qui devrait toujours être en pleine expansion à l’heure actuelle, notamment du fait des éternelles restrictions budgétaires et toussa, bien évidement instaurées pour améliorer l’existence de tout à chacun (une amélioration qui, toutefois, n’interviendra probablement qu’après un lendemain qui aura chanté, lui-même subséquent à un grand soir qui aura gueulé).
Kévin M. correspond partiellement à ce personnage, puisque à bientôt trente ans, il a délibérément choisi de rester vivre chez sa mère ou, tout du moins, ne s’est-il jusqu’à présent pas donné les moyens de quitter ce logement familial cotonneux (au moins matériellement).

« Geek », c’est une personne férue d’informatique et, en l’occurrence, joueuse invétérée. Certes, et il faut le préciser sans quoi Michel M. risque de se faire appeler Arthur par son cadet, Kévin M. ne passe pas / plus ses jours et ses nuits sur son pécé (?).

Pour le coup, un tangeek, c’est un vieux jeune qui habite chez ses parents et passe énormément de temps à jouer (plutôt qu’à bosser, hein, tss tsss).

Il est super ce néologisme, hein ?

Jeudisme tangeek

Après une longue absence de plus ou moins 6 mois, Guillaume M. est venu passer sa soirée chez son père, en compagnie de son demi-frère Kévin, fidèle jeudiste depuis de longues années dorénavant.

Avec l’installation jeudi dernier dans la chambre de Kévin d’un pécé de joueur (qui doit peser une tonne !) et de l’infrastructure permettant de jouer en Wi-Fi dans le salon, c’est la possibilité de soirées ludiques qui leur est ainsi offerte, style-genre un père qui regarde son fils zigouiller des millions de zombies et toussa, youpi !

À bientôt.

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF