Décompression post retour, suite à un roboratif périple qui laissera d’indélébiles traces dans la conscience michèlémienne

Les cinquante années d’existence de Valérie C. ont été fêtées dans l’ancienne maison de Michel M., sise à Herblay comme les plus anciens lecteurs s’en souviennent.

201608_AnniValérie1Après un barbecul des plus plaisants, une promenade dans le vieux Conflans était toute indiquée… Le doigt de Dieu, que Michel M. avait bien vu en prenant la photo, n’a cependant pas éveillé son intérêt plus que cela, puisque en regardant cette photographie, il s’est demandé pourquoi il n’a pas cherché la source de ce reflet. Tant pis, peut-être est-il passé à côté de La Révélation. Qu’importe  : s’il la mérite, ce faisceau divin devrait s’offrir à nouveau à lui.

201608_AnniValérie6Chemin faisant et par un fortuit hasard, une famille éclatée se reconstitue le temps d’une photo.

201608_AnniValérie2L’allure semble être vive : pas étonnant, l’auteur a annoncé qu’il payait son coup. On voit que Philippe C. est motivé par cette idée…

201608_AnniValérie3Le vieux Conflans, près de la Tour Montjoie.

201608_AnniValérie4Après l’effort, le réconfort (même si les mousses tardèrent à venir, ainsi que les photos de Valérie C. Mais ça, Michel M. est habitué au manque de réactivité des gens. À moins que ça ne soit lui qui le soit trop…).

À bientôt.

201608_AnniValérie5Michel M., cet homme en mutation perpétuelle.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF