Les veines de ce blog sont taries. Aussi devrait-il disparaitre des radars, lentement mais sûrement. MAIS, en attendant…

Petit séjour letton de quatre journées et trois nuits dans le cadre de l’anniversaire de Ventina O., déjà rencontrée il y a cinq années sur un autre blog michèlémien (mais sarique celui-ci), puis ici-même en août 2013.

À peine atterri à Riga, Elena A. et Michel M. sont pris en main par Valentina O., colonel russe en retraite de la police lettonne, pendant qu’OleGala partent de leur côté avec la fille de Galina.

C’est dans sa dacha de Júrmala, LA station balnéaire lettonne qui se meurt depuis que le pays s’est fait engloutir par cette nauséabonde pieuvre qu’est (devenue ?) l’Union-européenne, plus que jamais supplétive vassale de Washington que s’en est désormais immonde. C’est Valentina elle-même qui a constaté une baisse terrible de fréquentation de ce « Saint-Tropez letton » depuis ces dernières années.

En revanche, à défaut de touristes sur les plages de Júrmala au mois d’octobre (il y a des limites climatiques, tout de même !), Valentina O. a reçu de façon extraordinaire ses deux touristes rien qu’à elle.

01

02Aussi, en attendant que chauffe le sauna, la table se peuple petit à petit pour un après-midi de rêve. Ce sera en effet sauna, douche, manger, sauna, douche, manger durant trois bonnes heures !

03Petit coup d’œil sur le cadre alentour…

04Les thés sont bus, le sauna est nettoyé : il est temps de ranger tous ça et de rentrer sur Riga où les attend Andréï, le fils unique de la colonel, lui-même ancien soldat de l’armée russe dans laquelle il atteignit le grade de capitaine d’un bataillon de chars (une trentaine, dit-il) : les chiennes ne font pas des chats.

05Inévitablement, cette vision d’un tram évoqua les différents voyages faits à l’Est par Michel M. Tous trois le prirent afin de aire cette micro visite de la capitale lettonne, sous la pluie et le frais. Une visite qui se terminera incontournablement par un un pot pris au chaud dans un estaminet du centre de la ville

06

Sur le chemin du retour, les deux enfants uniques qui se sont connus il y a bien longtemps se racontent leur vie respectives de ces cinq dernières années.

Attention : à compter du lendemain, soit samedi 8 octobre, se sont les préparatifs de la soirée qui débutent, avec un saut à l’aéroport de Riga afin de récupérer Arthur, un autre enfant unique et fils d’Elena A. bien connu des lecteurs.

14Valentina O. est une personne importante à Riga : elle s’occupe d’une fondation pour enfants pauvres. En l’honneur de son anniversaire, le gratuit du coin lui a tiré un portrait dithyrambique que celle-ci se fait un plaisir d’offrir à tous.

Et c’est désormais la soirée qui se déroule, avec toute la pompe qu’il se doit pour un aréopage d’une telle qualité : de riches personnes âgées, appartenant à l’intelligentzia du coin.

Voici le film qu’en a réalisé Elena A. (ce dont son homme l’a chaudement remercié, lui qui vient « à peine » de terminer TOUS ceux de leur dernier voyage estivale en Crimée, Russie). Dans ce film, on voit aussi la fin du séjour, mais rien n’empêche toutefois les lecteurs de poursuivre leur lecture après ce visionnage.

15Scène quasi mystique car pyramidale avec une madone (qui aurait troqué sa croix
par quelques menues breloques style-genre « Channel » et toussa).
Sont présents sur ce cliché : Arthur A. (caché par la blanche tignasse d’Oleg A.),
Macha, fille de Julia (elle-même fille de Gala), Elena A. et Julia.

17Une soirée russe à la russe.

07Un Français ivre après une soirée russe.

08 09La dacha de Valentina qui semble beaucoup aimer la couleur verte…

À suivre : lendemain de fête au sauna.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF