« Des patriotes européens à Jérusalem », ou quand ces pauvres Gilets jaunes ont tellement trop de pain sur la planche !

Mis à part le premier paragraphe de cette publication dans laquelle l’auteur y démontre une ingénuité (ou une gourmandise d’admirateur) à peine supportable, le reste de l’article devrait logiquement en laisser songeur plus d’un…

Extrait – « Nous connaissons tous très bien la tactique de la «caste» mediatico-politique qui consiste à comparer les droites radicales populistes européennes aux nazis, sans le dire directement.

Championne toute catégorie du «Reductio ad Hitlerum» (2), elle (la caste) adore lancer à tout va sa phrase cliché : «Tout cela nous rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire». Et voilà, sans accuser directement les populistes, on bombarde le subconscient des bons citoyens de terribles images de pauvres Juifs se dirigeant vers des trains sinistres entourés de soldats SS sanguinaires. Sauf que cette tactique est en train d’être mise en difficulté par quelqu’un que l’on n’attendait pas au tournant, à savoir Benyamin Netanyahou, le Premier ministre d’Israël.

Depuis plusieurs mois, la droite israélienne ne voit plus les populistes européens de droite comme des fachos ou des nazis, mais bien au contraire comme de possibles alliés. Viktor Orbán, mais aussi le président ultraconservateur tchèque Milos Zeman et l’Autrichien Sebastián Kurz qui ne gouverne qu’avec l’appui de la droite populiste autrichienne (important de le rappeler), ont tous rendu visite au Premier ministre israélien. « 

Pour avoir été dans le cortège, Mich Elm peut témoigner de la bêtise crasse de certaines personnes de son âge, gauchos attardés et autres crétins inutiles de néo-gauchos, qui n’ont que le slogan « Non au fachos ! » à beugler entre deux « Macron, démission ! », quand les fascistes sont justement ceux qui les ont rendus aussi abrutis par le sociétal (communautarisme, antiracisme, LGBTisme, etc.) alors qu’aux temps jadis, c’était le social (inégalités énocomico-sociales) qui leur faisait bouger leur cul.

L’anglosionisme a encore de très beaux jours devant lui à ce compte-là.

Bonjour chez vous.

https://lesobservateurs.ch/2019/01/19/des-patriotes-europeens-a-jerusalem/

   Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire