Ne pas en parler fait que ça n’existe pas ! 2/2

« On n’attaque pas avec autant de virulence ceux qui ne sont pas dangereux pour nous. Les bouddhistes de France (il y a plusieurs monastères tantriques en France) ne sont jamais attaqués.
Les protestants vivent dans une paix royale.
Et ainsi de suite.
L’islam est favorisé. Les catholiques sont ridiculisés, en but à des campagnes de désinformation; les églises sont profanées. C’est donc qu’ils sont très dangereux pour les ceusses qu’on sait.
Si on lutte contre les ceusses qu’on sait, on devrait automatiquement se demander, effectivement, en quoi l’Église est dangereuse pour eux. »
Françoise M.

Au même titre qu’un ex fumeur est durant de loooongues années un teigneux de première bourre, Michel M., ancien fumeur lui-même et qui se revendique régulièrement de l’athéisme (non prosélyte, toutefois) avec, à la clef, un dogme existentiel qu’il arbore intellectuellement ainsi que dans ses actes au quotidien et qui s’énonce ainsi : « Ni dieu, ni maître », slogan si cher aux anarchistes, hé bien Mich Elm est, malgré ce qui précède, curieux de la chose religieuse.
En l’occurrence et du fait de ses origines franco-françaises, des christianisme et catholicisme (il est baptisé, mais n’a pas demandé à l’être !) dont la culture française est imprégnée.

C’est ainsi qu’il se lance parfois dans des recherches personnelles, notamment lorsqu’il rencontre des expressions comme « Église conciliaire », et dont il a bien pigé qu’elle a perverti l’Église tout court, mais sans en savoir réellement les tenants et aboutissants.
Ce soir, par exemple, il est tombé sur ce blog et sur cette publication (datée du 2 avril 2013, mais dont l’actualité est lisiblement brûlante du fait des profanations multiples dont sont victimes les églises françaises en ce début d’année), un texte particulièrement édifiant quant à la description qu’il fait de l’œuvre de profonde déstabilisation dont est victime l’Église, un travail de sape  » consacré  » depuis Vatican II, mais entamé depuis bien plus belle lurette !

Extrait – « Bergoglio, marionnette du lobby juif [bin oui, désolé pour certains, mais ils sont vraiment partout, ah ! ah ! ah !]
Saint Pie X avait donc parfaitement raison de dire que « les Catholiques libéraux sont les pires ennemis des Catholiques intégraux », car c’est à cause du poison moderniste qu’ils mènent les fidèles à leur perte. Une fois ce constat établi, la solution passera par le retour à la philosophie du « penser droit » de saint Thomas d’Aquin, à la théologie officielle et infaillible de ce grand Docteur angélique et donc aux fondamentaux qui ont fait l’ordre et l’harmonie dans la société française. Sauf que renouer avec le thomisme est aujourd’hui impossible dans le fief conciliaire.

Au contraire, le nouveau « Pape » poursuit, dans la lignée de Vatican II, des Wojtyla et autre Ratzinger, l’oeuvre de destruction programmée par la Synagogue de Satan [4]. Bergoglio reçut, dès son élection, les louanges du Congrès Juif Mondial, du Grand Orient italien et du B’naï B’rith, la secte transalpine déclarant : « Avec François 1er, rien ne sera plus comme avant. C’est un choix de fraternité pour une Eglise du dialogue non contaminée par les logiques et les tentations de pouvoir spirituel ». Comme le prouve le document ci-dessous, l’archevêque Bergoglio fut membre du Rotary Club (il l’est peut-être toujours) qui est affilié à la franc-maçonnerie. Il aurait dû être excommunié, ou tout du moins sanctionné, comme le précise le droit canonique de 1917 [5]. Au lieu de cela, on le retrouve à la tête de l’Eglise romaine après avoir été invité par le B’naï B’rith à donner une conférence dans une cathédrale de Buenos Aires [6] ! Bergoglio a aussi participé à une fête talmudique (Hanukkah) dite « judéo-chrétienne » l’an passé [7]. Il fut par ailleurs impliqué dans l’opération Condor, une série d’assassinats fomentée par la CIA en Argentine dans les années 1970 [8]. Pour couronner le tout, son ordination de prêtre était invalide puisque effectuée avec le nouveau rituel en 1968. »

Perso, ça donne envie à Mich Elm de poursuivre sa quête de la compréhension des forces qui sont en opposition en ce domaine, ainsi que du sens à donner à toussa, dont les implications dans la destruction des sociétés occidentales ne sont pas innocentes lui semble-t-il.

Bonne lecture aux concernés.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF