Si Michel M. s’y attendait !

Dans un premier temps, Michel M. avait envisagé de narrer les débats et les débauches d’un gang de collègues qu’il avait constitué il y a quelques mois (Michel M. ne peut pas ne pas faire ce genre d’âneries qui lui permettent de laisser libre cours à son imagination créatrice à la fois et picturale et épistolière). Puis, profitant d’une photographie prise la veille qu’il avait initialement juste eu envie de mettre en forme dans le cadre d’une de ces classiques déconne, ne voilà-t-il pas que ce sont carrément les SAR eux-mêmes, oui, oui, oui, les Sectis adorem rectum qui sont de retour !

Vu le matériel pictural dont Michel M. dispose, deux entités vont coexister sur le blog pour au moins quelques temps, aucune visibilité anticipative n’étant disponible pour une plus grande précision. Une chose sûre, cependant, cette resucée du sarisme aura une durée de vie de deux années. À charge pour ces trois hommes (toujours aussi puissamment hétérosexuels donc plus que jamais hors du temps, voire franchement réactionnistes (« réactionnaires » en langage néo-gaucho)) de remplir cette durée impartie par de belles et initiatrices aventures du bout d’eux-mêmes sachant, toutefois, qu’aussi bien Marc V. que Michel M. ont depuis belle lurette fait le tour de cette Quête du bout de soi-même, une QBSM qui n’a strictement rien à envier au LGBTisme graveleux qui règne en cette société occidentalement déliquescente.

Michel M. a donc le plaisir, la jubilation, la jouissance de présenter au monde entier dans son ensemble en général le petit Nicolas P., un jeune homme d’un peu plus de trente piges tout plein de testostérone (d’autant plus débordant de cette hormone stéroïdienne que, depuis son départ de Toulouse et son arrivée à Paris il y a une année, il n’y a guère de gourgandine qui lui soit passée entre les mains, HA ! HA ! HA !).

Le sarisme étant une école de la déconne sérieuse, ce premier travail sarique de Michel M. depuis 6 années se devait d’être soigné.

Cette introduction terminée, Michel M. insère ci-dessous les liens qui permettront aux plus sérieux d’entre les lecteurs déconneurs de se pénétrer, de se familiariser avec l’esprit de l’existensarisme tel qu’il écuma les routes de France depuis le mois de février 2007 à celui d’août 2012.

Les SAR, les vidéos :
https://www.youtube.com/user/sectisadoremrectum/videos?view=0&sort=da&view_as=subscriber&flow=grid

Les SAR, les livres :
https://drive.google.com/drive/folders/10wQ1gg7s2GebJJcMC8h24u03PkwR7ZoA

Les SAR Michel M. et Marc V. lors de la séance inaugurale de libation
de la Société discrète Sectis adorem rectum (SDSAR), le vendredi 2 février 2007.

Bonnes retrouvailles pour les uns, bon voyage pour les autres, et à bientôt à tous.

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF